Longue division

Ils ne gaspillent par leur énergie, ils ne connaissent pas cette phase de rébellion vaine.
Motorô Mase - Ikigami 4 - Préavis de mort
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 13 novembre

Contenu

Roman - Noir

Longue division

Social - Road Movie - Drogue - Corruption MAJ mercredi 08 mai 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Derek Nikitas
The Long Division - 2009
Traduit du par Liliane Messika
Paris : Télémaque, avril 2013
348 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-7533-0171-9
Coll. "Entailles"

Erreurs de calcul

Jodie, une femme de ménage, trouve et s'empare d'une liasse de cinq mille dollars pour aller retrouver son fils qu'elle a abandonné à la naissance sans se douter qu'elle débute un périple angoissant et meurtrier. Le titre du roman de Derek Nikitas fait référence à des travaux mathématiques. Lorsque vous divisez 10 par 3, vous obtenez un développement rationnel illimité. En termes moins barbares : une suite de 3 après la virgule. C'est peut-être ce qui perturbe Wynn, jeune étudiant en mathématiques qui travaille aussi sur les paradoxes de Zénon - et cette référence courra tout au long de l'ouvrage. Face à ces travaux scientifiques de haute volée, Derek Nikitas va nous intéresser au sort de quatre personnages, liés entre eux, mais il faudra le temps du roman pour le comprendre même s'il n'est pas besoin d'additionner 1 et 1 pour s'en douter. S'il y a des policiers, des mots et des enquêtes dans cette intrigue, ce qui intéresse avant tout l'auteur, c'est de décrire le destin de ces personnages, paumés, pauvres et sans grand avenir dans une Amérique qui ne pense qu'à se soustraire à ses devoirs. Tout concourt à cette perte de repères : on couche avec quelqu'un et le matin il vous réclame de l'argent ; on croit rencontrer l'amour sur Internet, et ce n'est qu'une rencontre sordide dans une voiture ; on se voit beau dans un feuilleton américain et on est juste dans un film de John Cassavetes... Le tout se teint d'un humour désespéré dans un ensemble irrationnel.
D'un côté la jeunesse désorientée avec une fille qui s'approche à un étudiant paumé, sans trop savoir pourquoi, alors que ce même étudiant cherche à retrouver l'amour de sa vie pour finir dans une fusillade au milieu de caravanes pourries et de dealers. De l'autre, des adultes sans vision comme ce flic qui accepte un pot de vin pour pouvoir mettre l'argent récolté dans le tronc d'une église et prier pour sa femme qui se meurt, et qui s'aperçoit qu'il est appelé en renfort pour démêler les meurtres nés justement de sa corruption, ou cette mère qui a abandonné son fils et qui croit que voler de l'argent va lui permettre de renouer des liens avec lui. Longue division décrit avec une sympathie non feinte tous ces personnages qui sont englués dans un quotidien rythmé par le désir de bien faire. Le roman les présente comme des êtres humains en quête de solutions vaines. Le travail sur le style de Derek Nikitas, qui laisse des ellipses dans la narration, aide à rendre compte de cette fragilité, de cette version moderne de la tragédie grecque, un drame sans héros ni sentiments surhumains mais qui traite juste de la volonté de croire et d'espérer par le biais d'une multiplication de déboires.

Nominations :
Grand Prix des Lectrices de "Elle" Policier 2014

Citation

Vous rampez dans une caverne, armé de votre seule foi, et quand vous rencontrez la vérité, elle vous broie dans ses crocs.

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 08 mai 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page