Norlande

Il n'y a rien à dire. Je sais le genre d'homme que vous êtes. Vous ne changerez jamais. Je vous ai écouté, je vous ai cru. Je vous ai pris pour un brave homme, un patriote, un combattant. Mais vous n'êtes qu'un beau parleur.
Robert Wise - Mademoiselle Fifi
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 14 décembre

Contenu

Roman -

Norlande

Social - Terrorisme MAJ jeudi 11 avril 2013

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 13 ans

Prix: 14 €

Jérôme Leroy
Paris : Syros, mars 2013
160 p. ; 21.5 x 14 cm
ISBN 978-2-7485-1385-1
Coll. "Rat noir"

Le choc

Avant "l'événement", la Norlande pouvait ressembler à un pays idéal, un pays de conte de fées, ouvert aux autres, tolérant, hautement démocratique et juste. Les personnalités politiques se déplaçaient sans gardes du corps, s'il y avait des crimes, ils étaient très rares et personne n'avait peur. Clara Pitiksen, fille de la ministre des Affaires Étrangères menait une vie légère et superficielle, comme elle le décrit elle-même dans un cahier adressé à son amie Emilie de Rouen. Mais depuis huit mois, Clara est à l'hôpital, complètement anéantie, mutique face aux médecins et au groupe de parole, recroquevillée sur elle-même. Sa mère vient la voir régulièrement. Elle porte aussi les marques de "l'événement" sur son corps et sur son visage, rien n'est plus comme avant. Depuis huit mois, l'état de Clara ne s'est pas amélioré, elle souffre d'un syndrome posttraumatique, mais en commençant ce cahier, un maigre espoir naît, l'espoir qu'elle ose affronter ce qui s'est passé quelques semaines avant, et jusque ce terrible jour où sa vie a basculé dans l'horreur...
Ce nouveau roman jeunesse de Jérôme Leroy s'inspire librement des attentats qui ont eu lieu en Norvège le 22 juillet 2011 dans le quartier du gouvernement à Oslo et sur l'Île d'Utoya. Ainsi, on comprend très vite ce que Clara n'arrive pas à raconter. Il n'empêche que le livre est écrit avec une grande sensibilité, sans pathos, posant des questions justes sans pour autant donner de réponses. Il montre avec lucidité et malgré le bouleversement que provoque un tel attentat la valeur de l'engagement et de la vigilance même si ceux-ci ne permettent pas d'éviter le pire, l'engagement comme moyen de faire front au racisme et à l'intolérance, mais aussi à la douleur et à a culpabilité. Un très bon roman à ne pas manquer.

Citation

L''événement', l'Autre ont toujours été là. À attendre sur le point du cercle. Et c'est moi, nous, toute la Norlande, qui allions à la rencontre de ce point sans le savoir et sans pouvoir l'éviter.

Rédacteur: Valérie Sebag lundi 08 avril 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page