Jimmy le terroriste

Elle l'observa sans bouger. Découvrit son regard lubrique. Il souriait. Il savait qu'il contrôlait la situation. Il allait passer à l'attaque.
Peter James - À deux pas de la mort
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

On se souvient du nom des assassins
Dans l'un de ses premiers textes policiers, Léo Malet impliquait dans son intrigue une recherche auto...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 20 août

Contenu

Roman - Noir

Jimmy le terroriste

Religieux - Géopolitique - Terrorisme MAJ lundi 15 avril 2013

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,8 €

Omair Ahmad
Jimmy the Terrorist - 2010
Traduit de l'anglais (Inde) par Mélanie Basnel
Arles : Philippe Picquier, octobre 2012
190 p. ; 20 x 13 cm
ISBN 978-2-8097-0373-3
Coll. "Littérature grand format"

Genèse d'un terroriste

Une vallée au nord de l'Inde. Les musulmans y sont minoritaires et y vivent la sourde histoire des peuples spoliés, livrés à la misère, aux massacres, dans l'indifférence séculaire des colons et des médias blancs, occupés comme à l'habitude à faire fructifier leur argent. Une ville imaginaire, mais tellement réelle. Majoritairement hindoue. Jamaal a eu la malchance de venir au monde dans ce petit coin d'enfer. Né d'un père aux aspirations bafouées, parce que musulman. Rafiq le cultivé pourtant, son père, doublement disqualifié, par sa naissance et par sa religion, sur ce territoire que leur dispute les hindous, ponctué par les exactions et les émeutes. Jamaal apprendra dans une école privée de culture britannique ce que veut dire être pauvre. Et musulman. Il apprendra aussi les ambiguïtés des motivations rebelles. La justesse des causes et leurs perditions.

Il y a du Dostoïevski sous ces interrogations là, où l'être sonde des profondeurs inouïes pour n'y trouver aucune réponse au mal qui le ronge. Il apprendra donc le nécessaire usage des révoltes louches, la confection douteuse des martyrs, la fabrique triviale des héros et la légitime colère des peuples humiliés. Il devra supporter les rumeurs, les exagérations, l'instrumentalisation du moindre prétexte dans un quartier devenu une véritable poudrière et la honte qu'il faut endurer, les renoncements, la vergogne qu'il faut ravaler pour décrocher ce peu de dignité qu'on vous accorde au prix d'une violence inouïe. Jusqu'à ce qu'un jour trois hommes brûlent vif un imam qu'il connaissait et lui font perdre tout espoir en l'avenir. Ainsi naquit Jimmy le terroriste. Quelle ironie : Jamaal prenant ce nom américain, à rebours d'un Mohamed Ali, comme pour mieux éclairer le tragique d'une telle décision... Une manière frondeuse d'éclairer un possible itinéraire terroriste, raconté avec une infinie tendresse dans le ton des Mille et une nuits.

Citation

C'est peut-être vrai qu'un homme ne s'intéresse à rien en dehors de lui-même jusqu'à ce que son chemin croise celui de la mort.

Rédacteur: Joël Jégouzo mardi 02 avril 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page