Purple Cane Road

On ne peut se permettre d'admirer quelqu'un qu'on est venu tuer !
Bengal & Jean-David Morvan - Naja 2
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 16 juillet

Contenu

Roman - Noir

Purple Cane Road

Hard boiled MAJ mardi 21 avril 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 9,5 €

James Lee Burke
Purple Cane Road - 2000
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Freddy Michalski
Paris : Rivages, mars 2007
440 p. ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-7436-1652-6
Coll. "Noir", 638
Dave Robicheaux, 12

Ce qu'il faut savoir sur la série

Habitant la Nouvelle-Orléans, Dave Robicheaux, a d'abord travaillé dans la police criminelle avant, de guerre lasse, de s'installer dans une petite boutique de location de bateaux et de ventes d'appâts. Son expérience de détective fait qu'il collabore souvent avec le shérif du Comté. Tout au long de ses aventures, Dave Robicheaux n'est pas épargné dans sa vie, ni dans sa peau. Sa première femme le quitte alors qu'il sombre dans l'alcool. Sa deuxième femme meurt assassinée alors qu'il recueille une naufragée salvadorienne. Dave Robicheaux a un énorme problème : il prend à cœur les affaires qu'il suit. Et cela empiète fort sur son quotidien !

Le maquereau était avarié

Quand Zipper Clum, un petit maquereau sans importance, meurt, il ne se doute pas qu'il va être à l'origine d'un véritable ramdam. Son meurtre fait resurgir une vieille histoire, celle de Mae Robicheaux née Guillory, la mère du détective David Robicheaux, disparue mystérieusement sur Purple Cane Road. Celle qui avait fui un mari alcoolique avant de refaire sa vie a été assassinée par des flics et non par des voyous. À la Nouvelle-Orléans, la police des mœurs à de drôles de mœurs. Les magouilles et les parties gratuites de jambes en l'air sont monnaie courante, quant au meurtre en lui-même, il est une composante incontournable. Robicheau et son acolyte, Clete Purcel, remuent toute une fange qui aboutit directement au procureur générale, la belle et douée Connie Deshotel, qui fricote avec Jim Gable, un pourri de première qui transpire le mal et qui a été l'amant de la femme de Robicheaux. Pendant ce temps, Passion Labiche est dans le couloir de la mort. Son crime est de s'être fait justice elle-même en tuant celui qui l'avait abusé dans son enfance. Le gouverneur aimerait l'amnistier, moeurs, mais il doit rendre des comptes à ses administrés, et les élections approchent.
James Lee Burke propose un excellent arrêt sur image sur une partie de la société cajun, de son héritage et de son présent. Au travers d'une plongée dans le passé de son plus fidèle détective, c'est toute une dramaturgie de situation qu'il instaure, où l'horreur et l'effroi se révèlent.

Citation

Chacun a dans sa vie au moins une nuit qu'il a envie de poser sur une pelle pour aller l'enfouir au fond d'un trou dans les bois avant de la recouvrir sous une tonne de terre. Et ensuite, pour faire bonne mesure, incendier les bois.

Rédacteur: Julien Védrenne mardi 21 avril 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page