Nécrologie

Et dire que je ne m'étais même pas pris de cuite la veille !
Sylvie Callet - Un petit jaune
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 22 octobre

Contenu

Roman - Thriller

Nécrologie

Vengeance MAJ dimanche 06 janvier 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 20 €

Paul Cleave
Cemetery Lake - 2008
Traduit de l'anglais (Nouvelle-Zélande) par Fabrice Pointeau
Paris : Sonatine, janvier 2013
23 x 15 cm
ISBN 978-2-35584-168-2

Actualités

  • 17/01 Édition: Parutions de la semaine - 17 janvier
  • 18/01 Édition: Parutions de la semaine - 18 janvier
    Beaucoup d'ouvrages intéressants sont prêts à se dresser sur les étals des librairies qui résistent encore et toujours à l'envahisseur virtuel qui se cache sous d'odieux accoutrements - librairies, bibliothèques et formats. À commencer par ceux d'Ingrid Astier, Alexis Aubenque, Michel Quint, Frank Tallis, Alexis Lecaye et Malcom Mackay.
    Notons au passage les premières parutions de l'année en grands caractères au sein desquelles ressortent plus particulièrement des auteurs comme Donna Leon, Johan Theorin et Simon Beckett.
    Deux événements d'importance en bande dessinée avec le troisième volet des aventures de Parker par Darwyn Cooke. Le personnage créé par Richard Stark - donc Donald Westlake - reprend du galon avec un graphisme et des bichromies toujours à la hauteur. Et puis chez "Écritures" des éditions Casterman, cette biographie Le Boxeur dessinée. Quand on connait d'une part la qualité de la collection et, d'autre part, les liens qui existent entre boxe et littérature noire, on ne peut que tomber sous le charme.
    Sinon, Syros ressort des romans jeunesse de Jean-Hugues Oppel en pagaïe ainsi que le très bon Qui se souvient de Paula ? de Romain Slocombe. Capricci propose une biographie de Quentin Tarantino alors même que le réalisateur américain est sur le devant de la scène avec un western, Django unchained, qui signe une entrée fracassante au box office français. Et Michel Lafon nous "offre" un Gangster Squad dont nous vous parlerons bientôt.
    Comme d'habitude : faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    Angle mort, d'Ingrid Astier (Gallimard, "Série noire")
    Pour le bien des enfants, d'Alexis Aubenque (Calmann-Lévy)
    Personne ne saura !, de Robert Audiffren (Presses du Midi)
    Le Dernier pape, d'Édouard Brasey (Télémaque, "Thriller")
    Les Démons de l'île Saint-Louis, de Peter Burley (Kero)
    L'Âge du doute, d'Andrea Camilleri (Fleuve noir, "Thriller")
    Nécrologie, de Paul Cleave (Sonatine)
    Le Chien des Baskerville, d'Arthur Conan Doyle (Librio, "Policier")
    Le Réseau Corneille, de Ken Follett (Robert laffont, "Best-sellers")
    Le Vallon des Parques, de Sylvain Forge (Toucan, "Noir")
    Les Démons du vitrail, de Helen Grant (Michel Lafon)
    Mourir pour Léonard, de Christian Jacq (J)
    La Trahison du scorpion, de Andrew Kaplan (City, "Thriller")
    Dame d'atout, d'Alexis Lecaye (Le Masque, "Grands formats")
    Le Fauteuil hanté, de Gaston Leroux (Librio, "Policier")
    Il faut tuer Lewis Winter, de Malcom Mackay (Liana Levi, "Policier")
    Le Cimetière des hirondelles, de Mallock (Flauve noir, "Thriller")
    Le Prix à payer, de Nick McDonnell (Flammarion, "Littérature étrangère")
    Le Garçon dans la neige, de M. J. McGrath (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    Petits goûters entre amies, de Louise Millar (Presses de la Cité, "Suspense psychologique")
    En dépit des étoiles, de Michel Quint (Héloïse d'Ormesson)
    Trilogie noire en Picardie, de Philippe Randa (Dualpha, "Fictions populaires")
    L'Inquisiteur, de Mark Allen Smith (Robert laffont, "Best-sellers")

    Fictions adulte poche :
    Le Faucon et l'hirondelle, de Boris Akounine (10-18, "Grands détectives")
    Hors champ, de William Bayer (Rivages, "Noir")
    Le Mystère Napoléon, de Steve Berry (Pocket, "Thriller")
    Un mois avec Montalbano, d'Andrea Camilleri (Pocket, "Policier")
    La Sentinelle de l'ombre, de Robert Crais (Pocket, "Thriller")
    Raclée de verts, de Caryl Férey (Pocket, "Thriller")
    La Face cachée des miroirs, de Catherine Fradier (Pocket, "Policier")
    La Femme que j'aimais, de Franck Hériot (Pocket, "Policier")
    L'Aiguille creuse, de Maurice Leblanc (Folio)
    Dame de trèfle, d'Alexis Lecaye (Le Masque, "Le Masque")
    Chaleur blanche, de M. J. McGrath (Pocket, "Thriller")
    Adios Hemingway, de Leonardo Padura Fuentes (Métailié, "Suites")
    Lumière de fin, de Henry Porter (J'ai lu, "Thriller")
    Séquestrée, de Chevy Stevens (Pocket, "Thriller")
    Les Portes de l'interdit, de Frank Tallis (10-18, "Grands détectives")

    Fictions adulte grands caractères :
    Les Murmures des morts, de Simon Beckett (Libra diffusio, "Policier")
    De mal à personne, de Odile Bouhier (Libra diffusio, "Policier")
    Affaires de star !, de Carol Higgins Clark (Libra diffusio, "Policier")
    La Nuit des corbeaux, de John Connolly (Libra diffusio, "Policier")
    Les Cousins de Saintonge, d'Alain Gandy (Libra diffusio, "Policier")
    Le Sixième homme, de Monica Kristensen (Libra diffusio, "Policier")
    La Femme au masque de chair, de Donna Leon (Libra diffusio, "Policier")
    L'Homme au ventre de plomb, de Jean-François Parot (Libra diffusio, "Policier")
    Si je te retrouvais, de Nora Roberts (Libra diffusio, "Policier")
    La Ville éphémère, d'Alexandre Suval (Libra diffusio, "Roman")
    Le Sang des pierres, de Johan Theorin (Libra diffusio, "Policier")

    Bande dessinée :
    Rork : l'intégrale. 2, de Andreas (Le Lombard)
    Dark Avengers. 2, L'Homme-molécule, de Brian Michael Bendis, Mike Deodato Jr & Chris Bachalo (Panini comics, "Marvel Deluxe")
    Parker. 3, le Casse, de Darwyn Cooke (Dargaud)
    Cyber. 1, La Colère d'Arès, de Cordurié & Zivorad Radivojevic (Soleil, "Anticipation")
    Deadpool team-up. 2, Amis pour la vie (Panini comics, "100 % Marvel")
    Le Service : l'histoire des hommes de l'ombre de la Ve République. 2, Hautes sphères : 1974-1979, de Jean-Blaise Djian, Olivier Legrand & Alain Paillou (Emmanuel Proust)
    Les Éternels. 1, Dessein intelligent, de Neil Gaiman & John Romita (Panini comics, "Marvel Select")
    Pinkerton. 1, Dossier James : 1875, de Remi Guérin & Sébastien Damour (Glénat, "Aventure")
    Bad Ass. 1, Dead End, de Herik Hanna & Bruno Bessadi (Delcourt, "Contrebande")
    Le Tueur. 11, La Suite dans les idées, de Luc Jacamon & Matz (Casterman, "Ligne rouge")
    Le Boxeur, de Reinhard Kleist (Casterman, Écritures")
    Deadpool max. 3, La Liste noire, de David Lapham & Kyle Baker (Panini comics, "Max comics")
    Justice League : crise d'identité, de Brad Meltzer & Ralph Morales (Urban comics, "DC classiques")
    Le Chien de Chambara, de Hugues Micol (Futuropolis)
    Flex Mentallo, de Grant Morrison & Frank Quitely (Urban comics, "Vertigo deluxe")
    L'Île des possédés, de Richard D. Nolane & Olivier Roman (Soleil, "Détectives de légende")
    Silas Corey. 1, Le Réseau Aquila, de Fabien Nury & Pierre Alary (Glénat, "Caractère")
    Cambrioleurs. 1, Les Oiseaux de proie, de Jake Raynal (Casterman, "Ligne rouge")

    Mangas :
    Ace attorney investigations. 3, de Kenji Kuroda & Kazuo Maekawa (Kurokawa)

    Jeunesse :
    Dans le grand bain, de Jean-Hugues Oppel (Syros, "Souris noire")
    Ippon, de Jean-Hugues Oppel (Syros, "Souris noire")
    Nuit rouge, de Jean-Hugues Oppel (Syros, "Souris noire")
    Tigre ! Tigre ! Tigre !, de Jean-Hugues Oppel (Syros, "Souris noire")
    Qui se souvient de Paula ?, de Romain Slocombe (Syros, "Souris noire")

    Cinéma, télévision & radio :
    Quentin Tarantino, de Hervé Aubron, Noémie Luciani, Maxime Cervulle et al. (Capricci/Les Prairies ordinaires)

    Criminologie & prisons :
    Cyber-arnaque : comment les hackers piratent vos cartes bancaires, de Misha Glenny (Denöel, "Impacts")
    Gangster squad, de Paul Lieberman (Michel Lafon)
    La France orange mécanique, de Laurent Obertone (Ring)

    Liens : Le Chien des Baskerville |Le Vallon des parques |Il faut tuer Lewis Winter |La Face cachée des miroirs |Chaleur blanche |Lumière de fin |Les Portes de l'interdit |De mal à personne |L'Homme au ventre de plomb |Le Sang des pierres |Qui se souvient de Paula ? |Parker : le casse |Séquestrée |Le Sixième homme |Ingrid Astier |Paul Cleave |Arthur Conan Doyle |Sylvain Forge |Gaston Leroux | Mallock |Michel Quint |Boris Akounine |Steve Berry |Caryl Férey |Catherine Fradier |Maurice Leblanc |Leonardo Padura |Frank Tallis |Simon Beckett |Odile Bouhier |Donna Leon |Jean-François Parot |Johan Theorin |Darwyn Cooke |Sylvain Cordurié |David Lapham |Fabien Nury |Jean-Hugues Oppel |Romain Slocombe |Chevy Stevens | Matz |John Connolly |Robert Crais |Monica Kristensen

Tate de nœud

Nécrologie, le troisième roman publié en France de Paul Cleave, ne déroge pas à la règle : l'auteur réfléchit à une intrigue basique qu'il découpe de manière diabolique, et qu'il recolle de telle façon que pendant plus de quatre cents pages il balade son lecteur à travers Christchurch et sa banlieue proche. Dans Nécrologie, il distille les éléments avec parcimonie et les accompagne d'un humour noir féroce avec un fort penchant pour les rencontres hasardeuses.

De son héros, on en apprend un peu plus à chaque chapitre, du drame qui l'a touché à son nom en passant par son ancienne profession (à considérer que l'on ne lise ni cette chronique, ni la quatrième de couverture). C'est que de roman en roman, l'écriture de Paul Cleave et sa structure se peaufinent. Mais, comme à son habitude, c'est dans ses toutes premières pages que Paul Cleave est le meilleur. Théodore Tate, ancien flic reconverti par la force des choses détective privé assiste à l'ouverture de la tombe d'un banquier, soupçonné d'avoir été empoisonné par sa femme, veuve presque pas éplorée qui épuise ses maris. Et là, première surprise pour tout le monde : dans la tombe se trouve le corps d'une jeune femme victime du Boucher de Christchurch, que toutes les polices recherchent. Le corps du banquier, lui, est tellement mal arrimé au fond du lac du cimetière qu'il remonte au même instant en compagnie de deux autres en une deuxième surprise. Passons les détails ragoutants, et arrivons-en où veut en venir Paul Cleave avec cette scène théâtrale entre horreur et farce : l'identité des deux autres cadavres révèlera la localisation des tombes où sont enterrés deux autres corps féminins victimes de ce même Boucher...

L'on se dirige tout droit vers une enquête traditionnelle dans laquelle l'ancien flic va faire la nique à ses ex-collègues après de nombreuses péripéties. Oui, mais... Si vous n'avez jamais lu de roman de Paul Cleave, ni de Jeff Lindsay (lui, il a un jour inventé le personnage de Dexter et de son Passager noir), vous ne pouvez pas savoir que Paul Cleave c'est des intrigues à la Jeff Lindsay en mieux ficelé et bien mieux écrit. Certes, par moments, l'auteur néo-zélandais s'oublie et fait se succéder des phrases courtes, caustiques et à l'humour qui peut se révéler indigestes, mais il n'a pas son pareil pour torturer son personnage (qui, il faut aussi le noter n'est pas le même à chaque roman, ça change des héros récurrents du genre). Nous parlons-là bien sûr de personnage physique, car s'il y a une entité récurrente à tous les romans, c'est cette ville de Christchurch, véritable Miami de Nouvelle-Zélande et qui ne tardera pas si l'on en croit ses banlieues à revendiquer le statut de Ciudad Juarez.

La femme et la fille de Theodore Tate ont été victimes d'un chauffard ivre mort récidiviste. La fille est morte sur le coup, la femme est une patiente à perpétuité d'une clinique où elle passe ses journées à observer le jardin à travers la fenêtre de sa chambre, le chauffard s'en est tiré sans coup férir, et Tate a été détruit moralement. Il est surtout devenu l'assassin du chauffard en même temps qu'il bâclait l'enquête du Boucher de Christchurch, ce qui a entraîné l'apparition de tous ces corps au début du roman. Du moins le croit-il. Son enquête va s'apparenter à un parcours initiatique au cours duquel il va sombrer dans l'alcoolisme, se prendre des coups de pelle, se détruire les mains, les pieds, fracasser des téléphones portables, poursuivre et se faire poursuivre : rien que du normal pour un héros de roman symptomatique de sa ville. Un homme pugnace véritable obstiné. Bref : une vraie tête de nœud, comme on dit, qui va aussi se confronter à une présentatrice télé pugnace, deux anciens collègues qui veulent savoir sans savoir que Tate est un assassin, un prêtre pas du tout mais pas du tout catholique, un suicidé dans son bureau avec jet puissant d'hémoglobine, un avocat qui entend lui faire payer les conséquences d'un accident qui a failli être meurtrier, et tout un tas d'autres personnages mineurs dont certains sont amenés à mourir.

La dernière pièce de l'intrigue posée, on ne pourra pas s'empêcher de penser que Paul Cleave a du mal à conclure ses romans. Un employé modèle capotait aux deux tiers avec l'apparition d'un personnage qui ne servait pas l'intrigue. Un père idéal trainait en longueur et nous imposait une fin qui ne se justifiait pas. Nécrologie offre une fin abrupte, radicale et qui pose une question d'éthique. Mais Paul Cleave et son intrigue nous auront entretemps fort bien distrait et surpris. En plus, il y a toutes les raisons expliquées plus haut. Et, honnêtement, c'est tout ce que l'on demande.

Citation

Réveiller les morts est un boulot qui fait transpirer.

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 15 mai 2014
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page