Blue Steel

On disait de lui bien des choses – un mercenaire sans âme, un orfèvre du péché, le bras droit du mal – mais il n'était rien de tout ça. Le Président offrait simplement à ses clients l'occasion de réaliser leurs souhaits, sans risques ni conséquences fâcheuses ; si l'humanité avait par nature une inclinaison au péché, il n'y était pour rien.
Dan Brown - Inferno
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 10 juillet

Contenu

DVD - Policier

Blue Steel

Tueur en série MAJ mercredi 19 décembre 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition



Prix: 10,93 €

Kathryn Bigelow
Blue Steel - 1989
Paris : Metropolitan/Seven 7, avril 2011
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

L'ange bleu

Au commencement, il y a ce gros plan. Énorme zoom sur un flingue filmé sous toutes ses coutures. Gros plans complaisants en guise d'ouverture ? Voire. Nous, franchement, on préfère la séquence qui suit, où Jamie Lee Curtis boutonne sa chemise de fliquette tout juste diplômée de l'école de police. Pas seulement parce qu'elle laisse entrevoir une plastique de rêve (ceux qui ont vu True Lies savent de quoi je parle), mais parce qu'elle est juste parfaite dans ce rôle de jeune policière sur qui le sort s'acharne. Tout commence lors de sa première patrouille. La pauvre débutante est contrainte de liquider un cambrioleur armé. Mais un client de la boutique où le drame survient prend discrètement possession du revolver. Et voila Jamie Lee Curtis contrainte de justifier d'avoir tué un homme sur qui on n'a rien retrouvé et bientôt séduite par ce mystérieux client qui va se transformer en tueur en série. Plongée dans un quotidien qu'elle ne contrôle plus, elle incarne joliment les tiraillements d'une jeune femme pratiquant un métier plutôt masculin, la peur de celle sur qui le piège se referme, la volonté farouche de faire triompher la justice, la difficulté de faire entendre une voix de femme dans un monde macho. Face à elle, Ron Silver est un golden boy dont la vie se transforme le jour où il prend possession d'un flingue. Investi du pouvoir de vie et de mort sur son prochain, il va pouvoir donner libre cours à ses pulsions meurtrières. Un peu fade au départ, il excelle dans les scènes finales. Clancy Brown enfin (le pasteur ténébreux de la série La Caravane de l'étrange) complète cet ensemble qui souffre un peu d'une imagerie 90's et de quelques invraisemblances. Mais Blue Steel reste une sacrée bonne tranche de polar où Kathryn Bigelow met toute sa conviction, une bonne dose d'hémoglobine, et offre, en guise de conclusion, un redoutable duel très westernien.

Blue Steel : 102 min. réalisé par Kathryn Bigelow sur un scénario de Kathryn Bigelow & Eric Red. Avec Jamie Lee Curtis, Ron Silver, Clancy Brown, Elizabeth Peña, Louise Fletcher...

Citation

Et dire maintenant que tu vas être un enfoiré de flic, je n'en reviens pas.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur mardi 18 décembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page