De glace et de sang

Allions-nous vraiment envahir l'Égypte à cette fin - non seulement pour y établir une colonie, mais parce que là se trouvait la source de la vie éternelle ? Était-ce pour cela que tant de personnes s'intéressaient à mon médaillon ?
William Dietrich - Les Pyramides de Napoléon
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 15 novembre

Contenu

Roman - Policier

De glace et de sang

Procédure MAJ vendredi 14 décembre 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,5 €

P.J. Parrish
Dead of Winter - 2001
Traduit de l'anglais par Pierre Namia
Paris : Calmann-Lévy, octobre 2012
476 p. ; 22 x 15 cm
ISBN 978-2-7021-4409-1
Coll. "Robert Pépin présente"

Empreintes sous neige

C'est toujours dans les petites villes que l'horreur est à même de surgir. C'est d'ailleurs ce que doit penser Louis Kincaid, policier de son état, lorsqu'il débarque à Loon Lake, surpris par la répétition de l'histoire : flic noir venant d'une grande ville et plutôt chargé des enquêtes, il en remplace un autre au profil identique qui a été assassiné. Louis Kincaid ne peut s'empêcher de chercher le meurtrier. De glace et de sang, ce roman de P. J. Parrish, se situe en hiver, une saison bien pratique car la neige permet de dissimuler les traces. En effet, dans cette enquête, tout est question de traces, d'empreintes de faux semblants. La vérité apparaît lorsque Louis Kincaid relit avec soin les dépositions, les met en rapport avec les photos et fait surgir les minuscules disparités entre les différentes versions. L'une des nouvelles victimes, un flic ce coup-ci à la retraite, est tuée et son cadavre glissé au fond d'un lac glacé. La silhouette affleurant quelques kilomètres plus loin, quelques jours plus tard, sous les yeux d'un pêcheur, est une métaphore du texte : on a beau cacher, masquer les choses, celles-ci resurgissent à un moment donné, que ce soit sous la forme de cadavres, de passés troubles ou de mauvaises actions. Il y a aussi le chef de la police locale, intellectuel qui pense en terme d'échec : sans aucun doute un rappel de ce policier noir qui s'agite sur les surfaces neigeuses. Avec cette question sous-jacente : sera-t-il pion, fou ou reine dans cette intrigue ? Sur cette toile blanche se découpent nettement les personnages qui sont des individus, jamais des caricatures avec un chef qui veut tout contrôler, un policier qui doit beaucoup prouver, une jeune femme qui s'ennuie, un autre policier peu éduqué aux accès de violence soudains. Se concentrant sur quelques personnages, P. J. Parrish offre, avec De glace et de sang, un roman policier dans la moyenne de ceux proposés par l'école américaine actuelle, doté d'une bonne intrigue avec des personnages bien dessinés, un style limpide et efficace, des rebondissements réguliers. De l'ouvrage d'artisan, honnête et talentueux, à défaut d'être brillantissime, qui s'intègre parfaitement dans cette collection de chez Calmann-Lévy, qui est "Robert Pépin présente".

Citation

Un claquement sec. Son cœur se mit à taper contre son sternum, puis se figea C'est un bruit qu'il avait déjà entendu. Trop souvent. Le mécanisme d'un fusil à pompe.

Rédacteur: Laurent Greusard vendredi 14 décembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page