Les 500

Certes il ne fait pas chaud, mais ce port ne gèle jamais et il fonctionne chaque jour de l'année quand il n'y a pas de tempête. Des marchandises arrivent du monde entier, et partout où il y a tant d'activité, un homme comme moi peut toujours faire des affaires.
William Ryan - Film noir à Odessa
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 19 novembre

Contenu

Roman -

Les 500

Finance - Complot MAJ lundi 10 décembre 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,8 €

Matthew Quirk
The Five Hundred - 2012
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Hubert Tézenas
Paris : Le Cherche midi, octobre 2012
410 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-7491-2331-8
Coll. "Thriller"

Lobby repetita

Il existe dans le thriller américain une sous-catégorie particulière où le héros est un jeune homme naïf qui se trouve projeté dans la cage aux requins. Cela avait permis à John Grisham d'entrer dans un monde de best-sellers avec La Firme. Avec Les 500, de Matthew Quirk, nous quittons le monde strict de la finance pour entrer dans celui plus spécifique des lobbys. Le Davies Group semble en être le fleuron le plus accompli, et le jeune Mike est tout heureux, non seulement d'y être embauché, mais de devenir le chouchou du maitre des lieux. À partir de ce moment, c'est argent à gogo, fêtes somptueuses, cuillères en argent, appartement tout équipé et l'amour simulé ou pas d'une très jolie et très intelligente jeune femme. Mike pourrait s'en contenter, lui qui vient d'un milieu pauvre, pourchassé par les huissiers, avec un père en prison. Mais c'est compter sans une phrase entendue au détour d'un rendez-vous. Le groupe ne cacherait-il pas d'obscurs cadavres dans ses placards ?

L'intérêt principal de ce roman réside sans aucun doute dans la description du personnage central, finalement pas si innocent que cela, car son père escroc et sa petite délinquance vont être des atouts dans la lutte qui l'oppose à une puissance occulte de Washington et à une armée de Serbes. Sa façon de jongler entre ses propres intérêts, de manière cynique, et les restes de morale qui lui restent, sont racontés avec réalisme. S'il sent bien qu'il déplait à son futur beau-père, il ne va cependant pas hésiter à utiliser les ressources du groupe pour repérer la faille dans un passé dont il pourrait se servir comme levier pour parvenir à son but.

Ses petites pointes de cynisme donnent quelques touches d'humour dans un récit qui vaut surtout par la suite d'actions trépidantes menées et livrées dans un style limpide et classique, plutôt que dans une suite de révélations fracassantes - ciel, il y a des comploteurs dans l'ombre qui gèrent la politique au sommet de leurs tas d'argent et qui jouent les maîtres-chanteurs !... Mais l'ensemble est conçu comme un thriller efficace, impossible à lâcher avant la fin et de ce point de vue, il remplit parfaitement sa fonction, happy end inclus.

Nominations :
Prix du Polar Sud-Ouest/Lire en Poche 2014

Citation

C'est de ce côté-là qu'il faut chercher les leviers capables de changer le monde. Tout homme a un prix. Et il suffit de le trouver pour qu'il vous appartienne, corps et âme.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 06 décembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page