Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia

Il croit reconnaître Charles Baudelaire qui fume la shisha en compagnie d'une demi-douzaine de succubes plantureuses. Il déclame ses 'épaves' d'un ton grandiose et plein de panache, un verre d'absinthe à la main. Il paraît heureux et Philippe l'est aussi pour lui. Il lui a toujours semblé triste à pleurer sur ses photos en quatrième de couverture de ses livres.
David Bergeron - Pandémonium cité
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Le Passager clandestin
Douze années après avoir fait escale à Tahiti, Georges Simenon propose un roman noir exotique plombé de n...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 décembre

Contenu

DVD - Thriller

Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia

Gang - Crépusculaire MAJ vendredi 28 juin 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Public averti

Prix: 20,9 €

Sam Peckinpah
Bring Me the Head of Alfredo Garcia - 1974
Chano Urueta (acteur)
Paris : Filmedia, octobre 2012
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Coups de feu dans la sierra

C'est probablement l'un des pitches le plus incroyables de l'histoire du film noir : un riche fermier mexicain exige qu'on lui apporte la tête du beau gosse qui a enfanté sa fille. Oui, vous avez bien lu, la tête. Mais l'histoire n'est pas axée sur la recherche de l'homme (on apprend très vite qu'il est mort accidentellement) mais sur la récupération de la tête et son acheminement vers le commanditaire de cette étrange mission... Avec un tel script, on sait qu'on plonge sans retenue dans le noir et dans les tréfonds de l'âme humaine. Peckinpah n'est pas un humaniste et verse plutôt du côté pessimiste de la force. Au centre de son film crépusculaire, un loser gringo (Warren Oates) va être confronté au meurtre et au viol. Mais on croise aussi "El jefe" qui fait torturer sa fille pour savoir qui est le père, deux hommes de main qui abattent une famille sans hésiter pour récupérer la tête, deux Mexicains qui assassinent une femme et la plongent dans une tombe avant de filer avec la tête tant désirée... La violence, au centre de l'œuvre de Peckinpah, est évidemment physique. Elle est aussi, et surtout, morale. Dans ce monde sale, poussiéreux, collant et sanglant, aucun personnage n'est d'une moralité sans faille. Probablement parce que Peckinpah ne filme pas des héros, juste des gens normaux, des gens broyés par la vie, des gens qui ont fait les mauvais choix. Le soleil est écrasant, mais le monde est noir. Noir sang.

Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia : 112 min. réalisé par Sam Peckinpah sur un scénario de Gordon T. Dawson & Sam Peckinpah d'après une histoire de Frank Kowalski & Sam Peckinpah. Avec Warren Oates, Isela Vega, Emilio Fernandez, Gig Young, Robert Webber, Helmut Dantine, Kris Kristofferson...
Bonus. "Sam Peckinpah, un portrait" d'Umberto Berlenghini et Michelangelo Dalto (75 min.). Interview de François Clausse, auteur de Sam Peckinpah, la violence du crépuscule (15 min.). Bande annonce.
Interdit aux moins de 12 ans.

Illustration intérieure


Citation

Les tombes, ça me connait. Ce qui est fait est fait. Finito. J'ai tué. J'ai fait pire, bien pire. Mais je le garde, je ne le rends pas. Je ne l'ai pas fait mais je l'aurais fait. C'est comme ça.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur jeudi 29 novembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page