R pour revanche

Si tu imagines que tu es sur la piste d'un simple nihiliste prêt à mettre le monde à feu et à sang juste parce que ça l'amuse et que ça lui rapporte, laisse-moi te dire que tu te trompes complètement... il est pire, que ça !
Ghislain Gilberti - Le Bal des ardentes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 21 octobre

Contenu

Roman - Thriller

R pour revanche

Vengeance - Infiltration - Complot MAJ jeudi 22 novembre 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22 €

Lincoln Child & Douglas Preston
Gideon's Sword - 2011
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Sebastian Danchin
Paris : Archipel, novembre 2012
340 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-8098-0885-8
Coll. "Suspense"

Apocalypse now

Alors que l'on attend avec impatience la sortie de la suite du "Cycle d'Hélène", la trilogie interne à la saga Pendergast, Douglas Preston et Lincoln Child, qui décidément ne chôment pas, proposent un nouveau héros en la personne de Gideon Crews, un ancien cambrioleur hanté par la mort de son scientifique de père à la suite d'une tragique prise d'otage alors qu'il n'avait que douze ans. Or sa mère lui apprendra que son paternel n'a pas été abattu parce qu'il était devenu fou, comme le prétend l'histoire officielle, mais parce qu'il détenait le secret d'un projet gouvernemental ayant mal tourné. Ce qui est mis en exergue par l'éditeur, cette fameuse vengeance, n'est que le début de l'histoire : remarqué par les services secrets, Gideon Crews, qui n'aspire qu'à reprendre une vie normale, est recruté par une agence gouvernementale tenant à profiter de ses dons. Il apprend également qu'atteint d'une tumeur, il n'a plus qu'un an à vivre ! La mission simple — récupérer un savant Chinois — va, bien sûr, déraper, mettant Gideon Crews dans les griffes d'un tueur surnommé Pélican... On le voit, l'ensemble au ton résolument urbain est moins original que la série des Pendergast, cette histoire d'espionnage modernisée évoquant certains romans de Richard Stark ou la méconnue série polaro-fantastique des "Repairman Jack" de F. Paul Wilson. Gideon Crews est un personnage moins excentrique que Pendergast, mais s'il se sert avant tout de son intelligence et de sa ruse pour parvenir à ses fins, il est nettement moins infaillible que son alter ego. Et on peut compter sur les deux auteurs américains pour ménager plus d'une surprise (dont une ou deux prévisibles, il faut le reconnaître, mais baste !) à travers ce récit plein de rythme et dégraissé, sans les longueurs qui gâchaient certains de leurs romans de jadis. Et après une conclusion hollywoodienne en diable, les auteurs ménagent un épilogue préparant un deuxième tome. Espérons qu'il ne tardera pas trop !

Citation

Quinze heures plus tôt, il pêchait tranquillement la truite dans les eaux du Chihuahueos Creek, et voilà qu'il se retrouvait dans une chambre d'hôtel de Manhattan avec 20000 dollars en poche, une terrible épée de Damoclès au-dessus de la tête et le sang d'un inconnu sur les mains.

Rédacteur: Thomas Bauduret mercredi 21 novembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page