Dans l'Å“il du schizo

Et si elle avait eu raison, et si Paris, pourtant sous la domination sanglante des Comités révolutionnaires, était aussi le lieu d'affrontement entre deux forces occultes.
Nicolas Bouchard - La Sibylle de la Révolution
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 juillet

Contenu

Roman - Noir

Dans l'œil du schizo

Psychologique MAJ dimanche 11 novembre 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 19,5 €

Hervé Jaouen
Paris : Presses de la Cité, octobre 2012
308 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-258-09827-5
Coll. "Romans Terres de France"

Vol au-dessus d'un nid de chouettes

La trame narrative de Dans l'œil du schizo est d'une simplicité biblique : Jean-Luc se voit arrivé mais en perdant son emploi, il perd sa superbe et entre dans la dépression, puis la folie. Il imagine des hordes d'animaux fantasmatiques lui en voulant. Sa folie d'abord risible puis dangereuse culminera lors d'une chasse poursuite dans la lande bretonne. Derrière ce portrait en creux du personnage, semant les cadavres plus facilement que le petit Poucet des cailloux, tout le talent de Hervé Jaouen s'exerce dans la description fine et sensible de personnages féminins - une infirmière en quelques pages au cœur du roman qui passe ainsi le relais de Delphine à Isolda. Les deux véritables centres de gravité sont donc l'épouse du "fou" qui, malgré l'adversité, essaie de concilier une vie de famille avec celui qu'elle a aimé et le sentiment de sa dangerosité naissante. Ses petits pas pour améliorer les choses, puis les décisions pour sauver la situation sont l'objet de toute l'attention méticuleuse de l'auteur qui décrit avec soin le quotidien. Hervé Jaouen aura le même soin dans la deuxième partie de l'ouvrage avec Isolda, une jeune femme bien de son époque, qui essaye de concilier ses envies un peu baba cool, son besoin d'un confort minimal, et sa volonté de vivre un peu en marge du système. Vivant dans un ancien moulin, à côté d'un papy bougon, au grand cœur et aux malheurs cachés, en Bretagne profonde, elle croisera la route du "fou". Conçu pour une collection plus destinée aux amateurs de terroir et aux portraits de la littérature générale qu'aux envolées de suspense, Dans l'œil du schizo parvient cependant à jouer sur les deux tableaux avec d'une part, la description froide et clinique de la montée de la folie (vue notamment à travers des lettres envoyées à un journal local puis au président de l'union européenne) jusqu'à un final halluciné et, de l'autre, l'évocation d'une région et de ses habitantes, petits bouts de femmes qui essaient d'offrir un havre de paix dans un monde de plus en plus sauvage.

Citation

À fréquenter les manifs libertaires et les festou-noz de soutien à la cause identitaire, Isolda rencontra son double, qui lui aussi portait le triskell à la boutonnière

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 05 novembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page