Haute pègre

Dans la même voiture, sur une même route, deux hommes que tout semble opposer et qui pourtant fuient ensemble des destins différents. Après tout, pourquoi sans cesse trouver des explications ?
Karine Giébel - Satan était un ange
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

DVD - Noir

Haute pègre

Arnaque MAJ vendredi 02 novembre 2012

Note accordée au livre: 5 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 14,99 €

Ernst Lubitsch
Trouble in Paradise - 1932
Paris : Flair, octobre 2012
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; noir & blanc ; 19 x 14 cm

Boulevard de l'arnaque

Comédie noire, romantique et légère dans un monde haut-bourgeois feutré, Haute pègre raconte les frasques de Gaston Monescu, escroc international, qui se fait engager en qualité de secrétaire de Mariette Colet, riche veuve des parfums Colet & Cie, pour mieux la délester d'une fortune à laquelle elle ne comprend rien. Seulement voilà, Mme veuve Colet est une très belle femme avec déjà deux soupirants, Gaston tombe évidemment éperdument amoureux, Mariette aussi évidemment, mais c'est sans compter sur Lily de Vautier, la femme de Gaston, rencontrée à Venise, escroc elle-même, engagée comme secrétaire de Gaston "Le Val", et sur François Filiba, cible des deux escrocs dans cette même Venise, qui fait une apparition inopinée...

Le film est une succession de surenchères verbales, de politesse, de savoir vivre, de pendules qui montrent le temps qui passe, de portes qui s'ouvrent et se referment, de téléphones qui sonnent, d'ordres qui sont décommandés puis recommandés, de faux semblants et de coups tordus sous couvert de bienséance. Mais surtout un étalage de la part de nos deux escrocs de tours de prestidigitation et de pickpockets chevronnés. C'est à qui subtilisera quoi à l'autre comme lors de leur rencontre à Venise où l'humour et le vice font que Gaston escamote la jarretière de Lily.

Les apparences sont trompeuses et ne doivent pas en être autrement. Des amis de confiance de quarante ans se révèlent encore plus escrocs qu'un professionnel croisé il y a un peu moins de trois semaines. Les convenances n'empêchent pas les langues (de vipère) de se délier. Adapté d'une pièce de théâtre, le film en garde cette avalanche de situations à la limite du vaudeville. En tout cas, le burlesque est de mise. La seule question qui importe est : qui des deux femmes aura le dernier mot ? Celle qui restera sur le carreau sera meurtrie... Ernst Lubitsch quant à lui n'a pas son pareil pour figer personnages et situations en des tableaux qui dépeignent une certaine f(r)ange de la société. Il film ces caricatures bouffies de leur importance et de leur magnanimité, il pointe le doigt sur l'absurdité de ces convenances, pour finir par la seule conclusion qui semble lui importer : faisons-leur la nique.

Haute pègre : 83 min. Réalisé par Ernst Lubitsch sur un scénario de Grover Jones et Samson Raphaelson, d'après la pièce de Aladar Laszlo. Avec Herbert Marshall, Miriam Hopkins, Kay Francis, Edward Everett Horton, Charles Ruggles, C. Aubrey Smith, Robert Greig...

Illustration intérieure


Citation

- En ce qui me concerne, tout son sex-appeal est dans son coffre [...] Son sex-appeal va augmenter dans dix jours. 850000 francs !
- Chéri, n'oublie pas, tu es Gaston Monescu, tu es un escroc. Je te veux en escroc, je t'aime en escroc.

Rédacteur: Julien Védrenne vendredi 02 novembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page