Two O'Clock Courage

Le pyramidion de Khéops n'était pas qu'un ornement sommital. Il était le fruit de calculs mathématiques et géométriques d'une redoutable complexité. Sa structure, au regard des connaissances attribuées aux ingénieurs de l'époque, constituait une énigme plus grande encore que les méthodes de construction des pyramides.
Samuel Delage - Cabale pyramidion
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Dégradation
Le titre français de ce roman de Benjamin Myers évoque l'idée d'un univers qui va vers sa dispari...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 22 septembre

Contenu

DVD - Noir

Two O'Clock Courage

Assassinat - Chantage MAJ dimanche 16 septembre 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 10 €

Anthony Mann
Two O'Clock Courage - 1945
Paris : Montparnasse, septembre 2012
1 DVD VOST Zone 2 ; noir & blanc ; 19 x 14 cm
Coll. "RKO", 129

Conte amnésique

Véritable comédie noire à l'humour cinglant et au comique de répétition, Two O'clock courage, d'Anthony Mann repose sur un couple attachant qui arpente la nuit à la recherche d'une vérité. Jane Greer pour ses débuts au cinéma endosse le rôle de Patty Mitchell, un chauffeur de taxi comme on aimerait en croiser plus souvent, qui manque de renverser un homme amnésique complètement déboussolé à un coin de rue. L'homme, Tom Conway, qui tournera quelques années plus tard avec Jacques Tourneur (La Féline & Vaudou), a été blessé à la tête. L'édition du soir des journaux annonce l'assassinat d'un riche producteur de théâtre. Si pour la police il ne fait aucun doute que cet homme est le principal suspect, pour Jane Greer, amoureuse, il incombe de découvrir la réalité à commencer par débusquer l'identité non du meurtrier mais de celui dont elle s'est éprise.

L'intrigue est astucieuse et elle repose sur des rencontres impromptues et des dialogues avec un Tom Conway sur le fil du rasoir. Homme en fuite qui ne connait plus son nom et ne reconnait plus ses relations, il est obligé de ramer sévère quand il entame des discussions et quand il croise des femmes qui l'embrassent sur la bouche devant l'incorrigible Jane Greer, totalement effrontée, moins classe que dans Ça commence à Vera Cruz, mais dont le talent est déjà là. Les éléments comiques du film détonent par l'intermédiaire d'un journaliste alcoolique qui passe son temps au téléphone avec son rédacteur en chef pour lui annoncer à plusieurs reprises l'arrestation du meurtrier dont l'identité change à chaque fois, et par celui d'un flic pas vraiment intelligent mais totalement obtus qui ne cesse de tourner autour de la vérité sans la cerner. La vérité, elle est à chercher du côté du monde obscur de la production théâtrale et de la notion de droits d'auteur spoliés assorti de sombres histoires de chantage affectif. Si l'ensemble baigne, sous la réalisation talentueuse d'Anthony Mann, dans une atmosphère somme toute douce et joyeuse, les dix dernières minutes du film rappellent ce qui fait l'essence même du film noir avec des morts, des aveux, du clair-obscur, et une révélation ordurière.

Bande-annonce du film en VO :


Two O'Clock Courage : 66 min. réalisé par Anthony Mann sur un scénario de Robert E. Kent, Gordon Kahn & Gelett Burgess avec Tom Conway, Jane Greer, Ann Rutherford, Richard Lane...

Citation

Les majordomes ne tuent leurs maitres que dans les romans.

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 16 septembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page