Cyber China

Si dix de ces femmes auraient été victimes de ce Barbe Bleue des temps modernes, c'est peu au regard de ce que révèlent les cahiers de Landru qui serait entré en relation avec... 283 femmes !
Renaud Thomazo - Les Grandes affaires criminelles
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 23 juillet

Contenu

Roman - Policier

Cyber China

Corruption MAJ jeudi 20 septembre 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,5 €

Qiu Xiaolong
Enigma of China - 2012
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Adélaïde Pralon
Paris : Liana Levi, mai 2012
278 p. ; 22 x 14 cm
ISBN 978-2-86746-600-7
Coll. "Policier"

Actualités

Dénonciation & corruption

Dans les premiers romans noirs, qu'il s'agisse de ceux d'Eugène Sue ou de Dashiell Hammett, le héros découvre la méchanceté du monde et essaie d'y remédier. Généralement, il y arrive à son maigre niveau non sans quelques heurts et dégâts. Dans les années 1960, le monde est toujours aussi méchant et les héros parviennent de plus en plus difficilement à contrecarrer la corruption des hommes politiques, des puissances financières, des hommes de loi et des forces de l'ordre. Mais tout cela se cantonne allègrement dans le monde occidental. La grande force de Qiu Xialong est de nous montrer la même situation, mais dans la Chine contemporaine, et de nous faire voir un monde digne des prédictions du film de Richard Fleischer, Soleil vert : pollution accélérée, distorsion entre le monde des riches et des pauvres de plus en plus accentuée, utilisation des forces de police et de justice pour contrôler la situation. Pire encore, là où parfois les privés américains ou les citoyens français se battent contre des multinationales, dans l'Empire du milieu, l'on se rend compte que les différentes forces de police sont aux ordres des différentes factions qui veulent contrôler le pouvoir et s'opposent non au nom de la vérité mais en fonction des intérêts propres de leur clan.

Comme aujourd'hui l'essentiel du pouvoir passe aussi par la surveillance, le contrôle, la possession des différents moyens et médias d'information, Cyber China fait la part belle à Internet, aux blogs, aux cyber-citoyens, aux derniers refuges pour essayer d'organiser une opposition. Mais que raconte le roman de Qiu Xiaolong ? Nous retrouvons son plus fidèle commissaire, Chen Chao, qui supervise l'enquête sur la mort d'un apparatchik mis en résidence surveillée depuis qu'il est la victime d'une cyber-dénonciation. Un Chen Chao très vite amoindri par l'assassinat de son adjoint en charge des vérification policières. Il se rend très vite compte qu'il a été choisi plus pour découvrir qui se cache derrière la dénonciation du corrompu, que pour trouver celui qui l'aurait aidé à se "suicider".

Ce qui est fascinant c'est comment cette enquête assez classique montre la Chine contemporaine, et son vocable. On ne tue pas, on censure encore moins, on harmonise. Le commissaire principal Chen Chao est entré dans les forces de police non pour ses capacités d'enquête mais pour ses talents de traducteur. En occident, on lui enverrait des hommes de main pour le bastonner et le raisonner, en Chine, on lui expédie des pensées de Confucius pour qu'il stoppe ses investigations... Derrière les fausses pistes, les avancées, Qiu Xiaolong montre une Chine ravagée par la corruption, les faux semblants, les traitrises, l'âpreté d'un pouvoir d'autant plus féroce qu'il se cache derrière de louables intentions - du moins c'est ainsi que les protagonistes voient les choses. Cyber China montre combien le monde est toujours doté d'une structure féodale qui, sous couvert de pensées progressistes, s'habille du costume capitaliste, de la défroque communiste ou de cette synthèse improbable que la Chine a inventée.

Citation

La limite entre la vérité et la fiction fluctue au gré des discours du pouvoir en place.

Rédacteur: Laurent Greusard samedi 15 septembre 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page