Kaïken

En prononçant ces quelques mots, Max ne pouvait pas deviner à quel point les semaines à venir allaient combler ses désirs et nous plonger ensemble dans les eaux noires, boueuses et agitées de l'Histoire.
Dominique Maisons - On se souvient du nom des assassins
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Tu entreras dans le silence
Lorsque les soldats français partirent au combat, en 1914, c'était avec la certitude de rentrer rapid...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 06 juin

Contenu

Roman - Thriller

Kaïken

Tueur en série MAJ lundi 03 septembre 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 22,9 €

Jean-Christophe Grangé
Paris : Albin Michel, septembre 2012
472 p. ; 23 x 16 cm
ISBN 978-2-226-24303-4
Coll. "Thrillers"

Actualités

  • 28/02 : Parutions de la semaine - 28 février
    Les amateurs de thrillers bien ficelés et particulièrement écrits en seront pour leur argent cette semaine avec les parutions des nouveaux opus d'Ayerdhal et Bernard Minier. Bien sûr, les récits d'anticipation d'Ayerdhal font résonner un petit quelque chose chez le lecteur de récits sociaux âpres, aussi n'est-il pas étrange de le mettre en avant dans cette sélection. Sinon, dans une semaine qui frise la légèreté en nombre de parutions, signalons un roman historique de Jean Contrucci ainsi qu'un autre thriller de Tess Gerritsen. Niveau rééditions en poche quelques ouvrages méritent le détour à commencer par ceux de Philip Kerr et de George P. Pelecanos. Mais pas que. Une curiosité s'est glissée dans les études, Faits divers surréalistes. Nous essaierons de vous en parler prochainement.
    Comme d'habitude, faites votre choix !

    Fictions adulte grand format :
    Bastards, de Yal Ayerdhal (Au diable Vauvert)
    Chiens enragés, de Marc Cheruel (Albin Michel, "Thrillers")
    Rendez-vous au moulin du diable, de Jean Contrucci (Jean-Claude Lattès, "Romans historiques")
    Atome et alchimie, de Jean-Claude Czmara (A. Sutton)
    L'Odeur du crime, de Bernard Fischbach (A. Sutton)
    Les Oubliées, de Terry Gerritsen (Presses de la Cité, "Sang d'encre")
    13 jours, de Valentina Giambanco (Albin Michel, "Thrillers")
    L'Été des jouets morts, de Toni Hill (Flammarion, "Littérature étrangère")
    La Fraternité : un roman du 11e district, de Jerry Bruce Jenkins (Vida)
    Liorzh Gwenn : entre mer et granit, de Monique Le Dantec (Morrigane)
    L'Âme assassine, de Maryse Maligne (Mineur-Airvey, "Thriller")
    Endgame, de David Michaels (City, "Thriller")
    N'éteins pas la lumière, de Bernard Minier (XO)
    La Note du loup, de P. J. Parrish (Calmann-Lévy, "Robert Pépin présente")
    Trois heures avant l'aube, de Gilles Vincent (Jigal, "Polar")

    Fictions adulte poche :
    Scrimes, de Patrice Dard (Fayard, "Littérature française")
    Le Secret d'Edwin Strafford, de Robert Goddard (Le Livre de poche)
    Kaïken, de Jean-Christophe Grangé (Le Livre de poche, "Thriller")
    Le Mauvais fils de Guidel, de Stéphane Jaffrézic (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Enlèvement en baie de Morlaix, de Jean-Louis Kerguillec (Alain Bargain, "Enquêtes & suspense")
    Vert-de-gris, de Philip Kerr (Le Livre de poche, "Policier")
    Les Fantômes du Delta, d'Aurélien Molas (Le Livre de poche, "Thriller")
    Une balade dans la nuit, de George P. Pelecanos (Le Livre de poche, "Policier")
    Le Refuge de l'ange, de Nora Roberts (J'ai lu)

    Bandes dessinées :
    Nuits zinzins, de Laurence Gillot & Lucie Durbiano (BD Kids, "Les Super super")

    Fictions jeunesse :
    Maëlys et le joueur d'échecs, d'Antoine Blocier (Nouvelles éditions Krakoen, "Larpo & Rino")
    Urgences en série, de Anne-Marie Desplat-Duc (Flammarion, "Mes premiers romans")
    Le Jour d'après, de Christophe Léon (Thierry Magnier, "Roman")
    Les Cinq en croisière, de Claude Voilier (Hachette Jeunesse, "Les Classiques de la Rose")

    Littérature (théorie & études") :
    Faits divers surréalistes, présentés par Masao Suzuki (Nouvelles éditions JMP, "Collection surréaliste")

    Criminologie & prisons :
    Ersébet Bathory, la légende sanglante, de Guillaume Denis (La Vallée heureuse, "Personnages & créatures légendaires")
    Côté crime. 2, 40 affaires exceptionnelles de la saison 2 de Café crimes, de Jacques Pradel (Pocket, "Documents, récits, essais")
    Délits d'élus. 1, 400 politiques aux prises avec la justice, de Graziella Riou Harchaoui & Philippe Pascot (Max Milo, "Essais & documents")

    Droit :
    Erreurs judiciaires : la justice, condamnée à tort ?, de Joëlle Vuille (L'Hèbe, "La Question")
    Liens : Kaïken |Les Fantômes du Delta |Une balade dans la nuit |Yal Ayerdhal |Jean Contrucci |Tess Gerritsen |Gilles Vincent |Patrice Dard |Philip Kerr |Aurélien Molas |George P. Pelecanos |Antoine Blocier

  • 07/09 Édition: Parutions de la semaine - 7 septembre

Nô Pasaran

Un an seulement après Le Passager, le Grangé nouveau débarque du haut de ses 472 pages bien tassées... Ce qui ne rebutera pas l'amateur, l'auteur ayant assez de souffle pour tenir la distance. Mais depuis Le Vol des cigognes, le marché du hou-fais-moi-peur s'est considérablement étoffé, obligeant de rester compétitif (dans ce domaine, on parle plus de linéaires et de têtes de gondole que de littérature...). Résistera-t-il à la concurrence ?

L'histoire commence de façon classique : le policier Olivier Passan est sur la piste d'un tueur en série (tiens donc...) surnommé "L'Accoucheur", puisqu'il tue des femmes enceintes. Or Passan tient son suspect : Guillard, un garagiste né hermaphrodite qui grandit en orphelinat et se fonda une carrière à la force du poignet. Or Passan s'aperçoit que quelqu'un entre et sort de sa maison où vit son épouse japonaise, Naoko, et leurs deux enfants métis. Mais il s'avère vite que l'intrus et Guillard sont deux personnes différentes...

Deux romans en un donc : l'histoire de tueur en série au froid délire évoque fortement l'itinéraire de Frank Dolarhyde dans Dragon rouge de Thomas Harris... Une fois celle-ci conclue, on passe à l'autre partie du roman : les rapports entre le policier, fou d'une culture japonaise folklorique qui n'existe que dans son esprit, et Nakao, qui en apparence a rejeté tout son héritage — mais en porte le poids... On sent-là une nette tentative de sortir du cadre du thriller industriel, bousculant un peu la fascination plutôt parisienne pour un Japon de carte postale, à base de Bushido, de musiques jugées ringardes par les Japonais et d'icônes cinématographiques. Et pourtant, le personnage vit cet amour de façon sincère ! Mine de rien, l'auteur aborde de façon intéressante le métissage, l'appréhension d'une autre culture lorsqu'on ne la voit que sous les yeux de l'amour — et au contraire la fascination/répulsion qu'elle exerce sur Nakao, l'Européenne aux yeux bridés constamment mise face à ce qu'elle rejette, ou du moins en apparence.

Certains pourront trouver ces descriptions de problèmes de couple un peu longuettes, mais ce n'est que la mise en place d'une troisième partie où le roman décolle... même si elle semble distincte du début du roman (sommes toute, l'histoire de tueur en série et le drame personnel des époux pourraient être deux récits différents !), et introduit un personnage en cours de route ! On le pardonnera aisément, puisque cette troisième partie est immersive en diable, se terminant par une très belle scène finale (appel du pied au cinéma, diront les mauvaises langues). Le tout avec une (bonne) langue qui se permet des notations parfois justes, frôlant le kitsch en d'autres occasions, mais avec une science de la narration qui fait qu'on ne peut s'empêcher de tourner les pages. Et avec tout de même quelques neurones de plus que le best-seller décérébré de base. Du travail d'OS certes, mais d'un excellent OS !

Citation

Il s'était endormi comme on meurt d'une balle en plein front, ses rêves formant au-dessus de lui une lourde sépulture de pierre.

Rédacteur: Thomas Bauduret mardi 26 mars 2013
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page