Massa

Dans le sol humide, on distinguait partiellement un crâne, les os d'une main fragile, cassée, ne rendaient pas les spectacle plus joyeux.
Kate Watterson - Secrets enterrés
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 22 juillet

Contenu

Roman - Thriller

Massa

Anticipation MAJ vendredi 27 juillet 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15 €

Stéphane Loiseau
Bourneau : Durand-Peyroles, mars 2012
210 p. ; 23 x 14 cm
ISBN 978-2-915723-71-7

L'apocalypse selon le calendrier massa

L'un des plus célèbres romans de science-fiction française fut écrit par René Barjavel, il y a quelques décennies. Il s'intitulait Ravages. Il prévoyait une chute de notre société telle que nous la connaissions et de possibles résurgences de civilisation. À l'inverse, Régis Messac (auteur d'une monumentale thèse à la Sorbonne intitulée Le Detective novel et l'influence de la pensée scientifique) écrivait Quinzinzinlili, roman dans lequel la civilisation s'écroulait et ne trouvait un renouveau temoraire qu'à travers quelques adolescents qui tentaient de la rebâtir pour mieux la voir sombrer irrémédiablement.

Aujourd'hui, nous nous posons également de nouveau des questions sur notre mode de vie et la fin de la civilisation. Une civilisation incarnée par le personnage central de cette histoire. Julien est un trader connecté en permanence au monde, et engoncé dans la civilisation de la surconsommation (décrite dans une forme proche de celle qu'emploient Michel Houellebecq et Bret Easton Ellis). Alors qu'il décide de faire un break en Dordogne dans le village de Beynac (là où sont concentrés des sites connus de la Préhistoire), il voit sa vie transformée en assistant à un phénomène étrange : des lumières et des éclairs. Ne serait-il pas en présence d'extraterrestres qui se manifestent ?

À partir de ce point de départ, Stéphane Loiseau accélère en quelques pages une description de la chute de notre civilisation de l'Information. Comme chez Régis Messac, cette chute s'accompagne de cruauté, de retour aux plus bas instincts de l'homme (peut-être les plus naturels d'ailleurs), une cruauté que l'auteur renforce par une cruauté identique des derniers "humains". Comme chez René Barjavel, il imagine qu'une solution peut passer par le retour à la terre, à l'esprit de bonté de certains (un médecin qui croise la route du héros), une communauté d'esprit fraternel (que l'auteur avec ironie découpe en deux parties, une ayant viré en secte orgiaque et droguée où l'on meurt à petit feu tandis que l'autre s'est installée dans des ruines de châteaux cathares ).

Servi par une narration rapide, Massa déroule de manière implacable un scénario centré sur son personnage pour montrer à quel point le système est fragile, comment la culture est proche de la barbarie, qu'il suffit d'un rien pour basculer. Stéphane Loiseau n'est jamais manichéen, et son récit se construit autant avec de l'espoir - l'amour du personnage pour une femme, le retour à la nature, une communauté écologique -, qu'avec le pessimisme - des sauvages, le retour à la barbarie, la mort finale... pour rédiger un thriller rapide, écologico-science-fictif de bonne tenue.

Citation

Julien est un homme méticuleux. Il aime l'anticipation, l'ordre, la précision, la propreté. Il ne porte que des vêtements neufs, renouvelle sa garde-robe toutes les semaines.

Rédacteur: Laurent Greusard jeudi 26 juillet 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page