Révolte au Mexique

On dit que l'on voit sa vie défiler devant ses yeux lorsqu'on est sur le point de mourir. Vu la vitesse de la balle, mon bilan risque d'être assez peu exhaustif.
Christian De Metter - Scarface
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 20 juillet

Contenu

DVD - Western

Révolte au Mexique

Révolution - Crépusculaire MAJ mercredi 06 juin 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Tout public

Prix: 16,99 €

Budd Boetticher
Wings of the Hawk - 1953
Patrick Brion (présentation)
Paris : Sidonis, juin 2012
1 DVD VOST Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm
Coll. "Western de légende"

Genèse d'Il était une fois la révolution

On connait l'âpreté des scénarios à la base des westerns somme toute classiques de Budd Boetticher (L'Homme de l'Arizona), mais c'est oublier qu'en 1953 avec Révolte au Mexique, le réalisateur américain avait proposé un film d'une violence et d'une noirceur immense.

Dans ce western crépusculaire sur fond de révolution mexicaine, il nous met en scène un prospecteur de mine irlandais, Irish Gallager, spolié par le colonel Ruiz, en fuite, et qui tombe aux mains des guérilleros dirigés par la ravissante Raquel Noriega. Quelque peu contraint de s'engager dans une révolution qui lui échappe, évidemment amoureux de la ravissante exacerbée, il lui faudra aller chercher un lot de fusils avant de marcher avec ses compagnons de fortune sur Ciudad Juarez. Ce film a sûrement influencé Sergio Leone à l'heure de réaliser Il était une fois la révolution avec la présence d'un Irlandais (Van Heflin dans un superbe rôle de caractère impétueux au sang chaud et à la répartie acerbe, qui n'a que très peu à envier à James Coburn), mais aussi de terribles scènes d'exécutions de la population sous l'œil de nos héros impuissants, et une trahison de première. Mais Budd Boetticher y ajoute une touche sentimentale bien moins osée (mais comment ne pas tomber amoureux de Julie Adams, qui a donné la réplique à James Stewart l'année précédente dans Les Affameurs, d'Anthony Mann ?) puisqu'il n'y a pas de triolisme entre une femme et deux hommes et, surtout, un conflit familial entre deux sœurs qui, comme dans toute guerre civile, ont suivi des positions diamétralement opposées. Surprenant, étonnant, héroïque et... romanesque !

Révolte au Mexique (81 min.) : réalisé par Budd Boetticher avec Van Heflin, Julie Adams, Abbe Lane, George Dolenz, Noah Berry Jr...
Bonus. Présentation de Patrick Brion. Les Années Aruzza. Bande annonce. Galerie photos.

Citation

Il faut de tout pour gagner une révolution. Des voleurs, des Saints et des bandits ! Pas tous bon, mais tous pour le Mexique !

Rédacteur: Julien Védrenne lundi 04 juin 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page