Get Carter

Je me masturbe beaucoup. Ma libido ne me laisse pas de répit. Je vais éviter de le mentionner dans mon C.V.
Erwan Larher - Qu'avez-vous fait de moi ?
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sang chaud
Voilà un étonnant roman de gangsters à la sauce coréenne. L'action se déroule à Guam, un quartier por...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 19 janvier

Contenu

DVD - Thriller

Get Carter

Vengeance MAJ jeudi 31 mai 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Réédition

Public averti

Prix: 2,9 €

Stephen T. Kay
Get Carter - 2000
Paris : Warner Bros., juillet 2002
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; couleur ; 19 x 14 cm

Un polar sur mesure pour Stallone

Costume sur mesure, chemise blanche, cravate, barbe finement ciselée sur un menton de mec qui ne rigole pas tous les jours, Jack Carter est l'homme de main d'un mafieux de Las Vegas. Il est la classe. Il est fort. Il se sait beau. Et en général, on ne résiste pas longtemps à ce loup solitaire. Mais voila que sa famille se rappelle à son souvenir de la plus mauvaise façon : son frère est retrouvé mort après un accident de voiture. Selon les enquêteurs, il était ivre. Jack Carter revient dans sa ville de Seattle pour rendre hommage à ce frangin perdu. Mais bien vite, il se rend compte que sa présence n'est pas la bienvenue car, pendant sa longus absence, les petits durs ont prospéré et ils n'ont pas du tout envie de revoir Jack Carter. Mais Jack veut tout savoir et ne repartira pas avant...
Évidemment, si on vous dit que Jack Carter n'est autre que Sylvester Stallone, vous comprenez que ça va chauffer à Seattle ! Et ça chauffe. La vérité n'ayant pas de prix, Sly est prêt à perdre son job, froisser ses costards de star et distribuer du bourre-pif pour comprendre les raisons de la disparition de son cadet. Tant pis pour cette petite frappe de Mickey Rourke si elle se met en travers de son chemin, Stallone lui donnera de bonnes raisons de repasser chez son meilleur chirurgien esthétique. Tant pis pour Alan Cumming qui joue parfaitement les yuppies tête à claque. Tant pis pour le grand Michael Caine (jadis Jack Carter dans La Loi du milieu, précédente adaptation du Jack's Return Home de David McKenna) au jeu plutôt trouble. Le cador ici, c'est Sylvester Stallone qui joue avec plus ou moins de réussite tous les registres : bagarreur sans cœur, frère endeuillé, oncle plein de tendresse (oui, Sylvester pleure à l'écran !), vengeur pas masqué. Il nous offre ici un solide film de vengeance, sans excès de talent mais assez costaud pour nous maintenir en haleine cent deux minutes. Et en matière de costaud, l'ami Sylvestre se pose-là.

Get Carter (102 min.) : réalisé par Stephen T. Kay avec Sylvester Stallone, Miranda Richardson, Rachael Leigh Cook, Alan Cumming, Mickey Rourke...
Bonus. Commentaires audio. Sept scènes supplémentaires (dont la fin initiale). Bande annonce.
Interdit aux moins de 12 ans.

Citation

- Tu es Carter ?
- Oui, et vaut mieux m'éviter.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur jeudi 31 mai 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page