Fort invincible

Elle pense, Turtle Alveston il t'a violée et tu en as redemandé. Soit tu es déjà enceinte, soit tu le seras bientôt. Si tu pars, il ira dans le salon et tuera Cayenne. Puis il roulera jusqu'au 266 Sea Urchin Drive et tuera Jacob. Il faut que tu comprennes dans quelle situation tu te trouves. Tu dois vraiment bien comprendre, bon Dieu, sans te mentir à toi-même.
Gabriel Tallent - My absolute darling
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 11 juillet

Contenu

DVD - Noir

Fort invincible

Western - Hard boiled MAJ jeudi 03 mai 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Réédition

Public averti

Prix: 12,9 €

Gordon Douglas
Only the valiant - 1951
Alignan-du-Vent : Artus, mars 2012
1 DVD VOST/VF Zone 2 ; noir & blanc ; 19 x 14 cm

Capitaine inflexible

Fort invincible est un western, avec des cow-boys et des indiens. Des tuniques bleues assiégées et des Apaches sanguinaires. N'empêche, tout dans ce film renvoie au film noir. La production est signée William Cagney, le frère de James qu'on ne vous présente pas. Les seconds rôles ont presque tous des liens forts avec ce genre que nous affectionnons : Ward Bond, Gig Young, Lon Chaney Jr, Neville Brand, Jeff Corey, Warner Anderson, Steve Brodie... Vous les avez tous vus sans connaître leurs noms. Cette fois, ils font figure de douze salopards avant l'heure. Ils jouent une bande de soldats menés par Gregory Peck pour défendre ce Fort invincible qui ne l'est pas tant que ça, car situé sur un passage très fréquenté par l'affreux Tucsos et ses hommes. Et entre deux attaques, ces déserteurs, lâches et/ou ivrognes, n'ont qu'une envie : tuer le capitaine qui les dirige d'une main de fer. C'est dans ces longs silences ou dans une sauvage bagarre aux poings que ce western tombe dans le noir profond. Les hommes sont menaçants, l'ambiance pleine d'incertitude, la tension et la haine palpables (malgré des décors qui font parfois carton pâte). Gregory Peck, plus ou moins convaincant dans son interprétation, aurait dit que ce long métrage est l'un des pires de sa filmographie, on se permettra de le contredire car, cinquante ans après, Fort invincible reste un exemplaire western hard boiled.

Bande annonce du film :


Fort invincible (100 min.) : réalisé par Gordon Douglas avec Gregory Peck, Barbara Payton, Ward Bond, Gig Young...
Bonus. Entretien avec Eddy Moine. Diaporama. Bandes annonces.
Interdit aux moins de 12 ans.

Citation

C'est le whisky, non la gloire, qui rend l'homme heureux.

Rédacteur: Jean-Noël Levavasseur jeudi 03 mai 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page