Spiral

Les flics avaient mis la main sur Boa. Ils n'allaient sûrement pas parler de la pluie et du beau temps avec lui.
Janis Otsiémi - African Tabloid
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 septembre

Contenu

Roman - Policier

Spiral

Huis-clos MAJ mercredi 04 avril 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 12 ans

Prix: 9,9 €

Paul Halter
Paris : Rageot, mars 2012
234 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-7002-3618-7
Coll. "Thriller"

Cluedo en colimaçon

Mélanie et Quentin sont complètement in love. Alors, lorsque celle-ci part passer ses vacances chez son oncle Jerry, elle lui promet de l'appeler dès son arrivée. La perspective de ce séjour la terrifie un peu. Le vieil hôtel perdu dans la campagne bretonne lui a fait faire plus d'un cauchemar, elle n'a pas vu son oncle depuis très longtemps, et au même moment sévit dans la région un meurtrier qui étrangle des jeunes filles. Meurtres en série que l'oncle Jerry veut essayer de démêler en invitant quelques experts. Mais Quentin va devoir attendre de ses nouvelles quelques jours avant de découvrir, étonné, une épaisse lettre qu'elle lui a adressé : son téléphone ne capte pas, celui de son oncle et de la cabine du lointain village sont défectueux.
Si l'on peut expliquer les toutes premières bases de l'intrigue ainsi, en résumer la suite est beaucoup moins aisé.
Le début de l'histoire est un peu long , mais les pages valent le coup d'être tournées. À part un aspect inutile (le double/meilleure amie de Mélanie que son petit-ami ne connaît pas !), les rebondissements sont bien orchestrés et l'intrigue tient la route. Certes, le suspense n'empêchera personne de dormir, mais cette enquête a le mérite d'être complexe et crédible.
Paul Halter réussit à mettre ses personnages dans une situation inédite : enquêter, privé de moyen de communication. Et c'est en se fixant cette contrainte qu'il peut dérouler son histoire à l'ancienne : meurtre en chambre close, huit clos, colonel dans la bibliothèque... Ce petit côté old school britannique lui permet de prendre du temps pour la réflexion et les détails de l'enquête.
Alors, un bon thriller ? Non. Mais une belle enquête policière, par et pour des ados, qu'il est bon de remarquer car elles se font rares (ou faciles).


On en parle : La Tête en noir n°159

Citation

Faux meurtre, murder party, vrai crime, hôtel hanté, étrangleur, et j'en passe !

Rédacteur: Laura Durand mardi 03 avril 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page