Le Tribunal des âmes

Un jeu de meurtres où l'on joue gros, un homme contre un autre homme, contrôlés par de mystérieux commanditaires, les 'voix'. En y prenant part, on peut devenir très riche... ou très mort.
John Wagner & Arthur Ranson - L'Exécuteur. 2, La Confession
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Sous ses yeux
C'est l'histoire d'une femme, Lily Gullick, qui regarde les oiseaux avec des jumelles et qui ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 23 septembre

Contenu

Roman - Thriller

Le Tribunal des âmes

MAJ vendredi 30 mars 2012

Note accordée au livre: 2 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 0 €

Donato Carrisi
Tribunale delle anime - 2011
Traduit du par Anaïs Bokobza
Paris : Calmann-Lévy, mars 2012
458 p. ; 23 x 15 cm
ISBN 978-2-7021-4296-7

Les Experts Vatican

Rome figure parmi les villes au charme incontestable. Les rues sont remplies de monuments célèbres, les musées et les églises débordent littéralement de chefs d'œuvres de l'art. Visiter cette grande capitale européenne est une plongée dans l'Histoire. Cela se voit aux hordes de touristes qui, armés de leur appareils photographiques, immortalisent en millions de pixels tous les souvenirs de leur séjour. Mais Rome possède aussi une face cachée, avec de sombres secrets qui se perdent dans les dédales des obscurs souterrains qui serpentent parfois sous la ville.

Un soir, les urgences sont appelées pour une intervention suite à un malaise dans une villa. L'équipe va trouver un homme étendu au sol ; il n'est pas mort, sa respiration est dramatiquement faible. Afin de lui prodiguer les premiers soins, Monica, jeune médecin, déboutonne la chemise de l'homme, ouverture qui va révéler un énigmatique message sur le torse  : "Tue-moi !" Cette inscription va prendre tout son sens lorsque, dans un angle de la pièce, son regard va être attiré par un patin à roulettes rouge accroché parmi d'autres trophées, celui qui a été retiré à sa sœur assassinée. Il n'y aucun doute possible, elle n'est pas là par hasard. Elle est au secours du meurtrier. Elle se retrouve confrontée à un véritable dilemme, avec entre ses mains la possibilité de tuer cet homme et enfin la possibilité de se venger ou celle plus difficile de le sauver.
Marcus est un homme d'Église sans passé. Seulement quelques bribes viennent s'entrechoquer dans sa tête pendant son sommeil. À chaque fois au réveil, il les note sur un mur, une sorte de pense-bête géant pour amnésique. Il a un sens aigu de l'observation, de l'analyse des scènes de crime. C'est pourquoi le père Clemente l'amène sur le lieu d'une disparition étonnante. C'est l'appartement de Lara, une jeune femme enlevée par le tueur en série. La particularité est que l'appartement a été retrouvé vide et intact mais fermé de l'intérieur.
Sandra est enquêtrice pour la police scientifique de Rome. Elle a beaucoup de mal à surmonter la mort récente de son mari. Il était reporter-photo indépendant et les circonstances de son décès n'ont jamais été établies clairement. Prenant sur elle, Sandra va examiner le contenu des affaires de son mari restées longtemps dans des sacs. Elle ne sait pas grand-chose de ses enquêtes, n'a pas compris non plus pourquoi, avant d'être retrouvé mort à Rome après une chute du haut d'un immeuble, il lui avait affirmé être en reportage à Oslo. Une série de photos va lui offrir la première piste pour retracer les derniers pas de son mari dans toute la capitale italienne.
C'est devant un tableau du Caravage, accroché dans une église, que les routes de Sandra et Marcus vont se croiser pour la première fois. Et comme tous les chemins mènent à Rome, ce ne sera pas la dernière fois que leurs routes vont se croiser au détour d'une rue...

Le Tribunal des âmes est le second roman de l'Italien Donato Carrisi ; le premier, Le Chuchoteur ayant d'ailleurs remporté un certain nombre de prix aussi bien en Italie qu'en France. Pour ce nouveau récit, il a choisi comme toile de fond les sacro-saints mystères du Vatican. Depuis quelques années et surtout depuis le succès retentissant de plusieurs livres, l'État papal semble crouler sous les organisations souterraines aux ramifications mystérieuses et presque incontrôlables. Pour certains auteurs, c'est une sorte de sujet béni pour attirer des lecteurs fidèles de saintes énigmes. Tout au long de l'histoire, truffée de rebondissements, ses héros vont devoir arbitrer leurs choix dans ce monde conduit par la lumière et les ténèbres. Car il est bien question du Bien et du Mal et de l'étrange frontière que n'importe quel être humain peut franchir très facilement. Le pas semble toujours aussi minime entre pardon et vengeance. Mais à trop vouloir peser les âmes et consciences de ses personnages, Donato Carrisi peut donner l'impression de jouer avec l'extraordinaire dans le but d'étonner le lecteur de tous ses secrets mystiques. Heureusement, il ne s'est pourtant pas uniquement cantonné à un polar religieux en étoffant le terrain d'action de son roman d'autres thèmes. Son premier métier de scénariste pour la télévision lui a servi pour mettre en place un récit dynamique, rythmé et détaillé sur toute l'histoire romaine mais sans vraiment de surprise. Donato Carrisi sert un texte un peu trop dense, dans le but de l'enrichir pour coller au mieux avec les codes du thriller à succès. Cette profusion facile se perd dans le dédale des souterrains romains où les intrigues ne cessent de s'entremêler dans une écriture aux accents commerciaux.

Citation

Marcus ne se rappelait pas où et quand avait eu lieu son premier contact avec cet effluve, mais une partie de lui ne l'avait pas oubliée. L'amnésie ne manque pas d'humour. Il aurait pu se souvenir de l'odeur des roses ou du sein de sa mère. mais c'était celle du cadavre.

Rédacteur: Fabien Maurice mardi 13 mars 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page