In the name of...

Je m'appelle Catherine. J'ai 49 ans. Et ça y est. Et maintenant je dois mourir.
Roger Jon Ellory - Les Anonymes
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 16 juin

Contenu

Bande dessinée - Thriller

In the name of...

Politique - Anticipation - Religieux - Assassinat MAJ lundi 16 janvier 2012

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 16 €

Will Argunas (scénario & dessin)
Paris : KSTR, janvier 2012
116 p. ; illustrations en couleur ; 27 x 19 cm
ISBN 978-2-203-03270-5

Tout ce qui tombe du Ciel

Houston, 2015. Le président américain accueille le pape à sa descente d'avion. L'instant est historique : les deux hommes sont Noirs. Le premier est Barack Obama, réélu, et le second Nelson Ier, d'origine africaine, vient d'être désigné par le conclave pour la succession de Benoît XVI. Le nouveau pape a choisi le sol américain pour sa première messe, et elle sera célébrée dans l'immense Lakewood Church, qui peut accueillir seize mille fidèles... et autant de monde surveillé par les forces de l'ordre, car Nelson Ier n'a pas que des amis. Malgré le dispositif de sécurité mis en place, le Texas rappelle au monde entier qu'il est un endroit où l'on aime bien tirer dans la tête de ceux qui sont acclamés par le peuple : le Pape prend deux balles, trois suspects sont arrêtés, et les agents Morgan Jackson et Leslie Forge vont tenter de leur arracher des aveux. Il va leur falloir la foi...

Will Argunas poursuit son exploration des États-Unis et s'attaque cette fois, avec cette histoire d'attentat contre le pape, à l'un des symboles du pays de la Bible et du Colt, la religion. La ferveur quasi-mystique qui s'empare du pays autour de l'événement est parfaitement rendue et Argunas plante un décor prêt à recueillir une intrigue captivante... et surprenante jusqu'au bout ! Car l'auteur connaît son boulot et sa narration est très habile : il nous mène là où il veut, avec des fausses pistes régulières et des personnages très travaillés. Il parvient même à faire du neuf avec les vieux clichés du polar : le flic alcoolique, les suspects récalcitrants, le duo d'agents rompus aux interrogatoires... tout y passe, mais tout passe parfaitement ! Côté dessin, Argunas propose toujours ce réalisme crépusculaire, où personnages et décors, hachurés, sont souvent inquiétants. Dans une bichromie à la tonalité brune, quelques cases, parfois un simple détail, se colorent d'un rouge sang pour appuyer certaines scènes, certaines réactions. Ce n'est jamais au hasard, comme le montre bien l'ultime vignette de l'album. Sans faire de bruit, Will Argunas construit une œuvre cohérente, et de plus en plus intéressante.

Illustration intérieure

L'instant fatal...



On en parle : Carnet de la Noir'Rôde n°45

Citation

- Bon. On reprend. Pour commencer, comment vous êtes-vous procuré cette arme ?
- Elle est à moi. C'est moi qui l'ai trafiquée. Ça vous épate, hein ?
- Le fusil à lunette est à vous ?
- Ouais. On est en Amérique, non ?

Rédacteur: Frédéric Prilleux samedi 14 janvier 2012
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page