Les Neuf dragons

* Les vagues sont plus hautes le ressac plus fort que jamais. C'est la nuit une autre nuit la dernière nuit. La première et la dernière nuit il le savait en faisant les préparatifs. Je n'en suis pas je n'y suis pas. Bientôt ailleurs. Là ce n'est pas moi. Je vais bientôt à nouveau être moi-même.
Åke Edwardson - Rendez-vous à Estepona
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Lovecraft Country
"Encore un machin lovecraftien", me suis-je dit in petto. Il est vrai que je suis un grand fan du maître ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 20 septembre

Contenu

Roman - Policier

Les Neuf dragons

Enlèvement - Mafia - Assassinat MAJ dimanche 08 janvier 2012

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 21,5 €

Michael Connelly
Nine Dragons - 2009
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Robert Pépin
Paris : Le Seuil, mai 2011
404 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-02-092388-0
Coll. "Policiers"

Actualités

  • 11/05 Édition: Parutions de la semaine - 11 mai
    Tout pareillement que la semaine dernière, les nouveautés qui nous sont promises foisonnent de surprises. Il y a tout d'abord ces rééditions des romans de Ross McDonald par les éditions Gallmeister, qui s'accompagnent d'une nouvelle et intégrale traduction signée Jacques Mailhos. Il y a ensuite, et là nul besoin d'une nouvelle traduction, Omnibus qui nous replonge dans le monde de ce gentleman cambrioleur qu'est Arsène Lupin. Les amateurs du héros de Maurice Leblanc pourront également se délecter de sa dernière aventure pour la première fois publiée en livre chez Balland. Voilà pour les vieilleries avec ou sans naphtaline. Pour les nouveautés très contemporaines, nous vous conseillons (modérément ) le nouveau Megan Abbott. L'auteur d'Adieu Gloria, qui sort dans le même temps en poche, s'éloigne du roman noir qui a fait sa force. Son éditeur ne s'y trompe pas. Elle change ainsi de maison (Le Masque pour Jean-Claude Lattès). Il y a ensuite les auteurs que l'on attend : Arnaldur Indridason, Michael Connelly, le duo Preston & Child, Keigo Higashino & James Carlos Blake. Il y a enfin ceux qui poursuivent des sagas historiques : Nicolas Bouchard & Michèle Barrière. Et, comme d'habitude, tous ceux que vous allez peut-être découvrir en cette liste :

    Grand format :
    La Fin de l'innocence, de Megan Abbott (Jean-Claude Lattès)
    La Muraille de lave, d'Arnaldur Indridason (Métailié, "Noir")
    Red grass river, de James Carlos Blake (Rivages, "Thriller")
    La Sibylle et le marquis, de Nicolas Bouchard (Belfond)
    Ghost recon, de Tom Clancy (City, "Thriller")
    Bleu comme la peur, de Ann Cleaves (Belfond, "Noir")
    Volte-face, de Michael Connelly (Calmann-Lévy, "Robert Pépin présente")
    Maudite soit-elle, de Vincent Desombre (Scrineo)
    Sur le fil du rasoir, de Oliver Harris (Le Seuil, "Policiers")
    Burma club, de Daniel Hervouët (Le Rocher, "Thriller")
    Un café maison, de Keigo Higashino (Actes sud, "Actes noirs")
    Meurtre sur invitation, de Christian Jacq (J.)
    Paris mutuels, de Jean-Marie Laclavetine (La Branche, "Vendredi 13")
    Les Aventures extraordinaires d'Arsène Lupin. 1, de Maurice Leblanc (Omnibus)
    Les Aventures extraordinaires d'Arsène Lupin. 2, de Maurice Leblanc (Omnibus)
    Les Aventures extraordinaires d'Arsène Lupin. 3, de Maurice Leblanc (Omnibus)
    Le Dernier amour d'Arsène Lupin, de Maurice Leblanc (Balland)
    Femme de neige, de Leena Lehtolainen (Gaïa)
    Le Mystère de Roccapendente, de Marco Malvadi (Christian Bourgois, "Littérature étrangère")
    Serenitas, de Philippe Nicholson (Carnets Nord, "Roman noir")
    Les Sortilèges de la cité perdue, de Douglas Preston & Lincoln Child (L'Archipel)
    Vengeance à froid, de Douglas Preston & Lincoln Child (L'Archipel)
    L'Art du crime ; Scandale du crime, de Nora Roberts (J'ai lu, "Grand format")
    Le Bon hiver, de João Tordo

    Poche :
    Adieu Gloria, de Megan Abbott (LGF, "Policier")
    Le Syndrome picard, de Daniel Auna (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Meurtre au café de l'Arbre sec, de Michèle Barrière (LGF, "Policier")
    Le Clandestin de Ré la Blanche, de Robert Béné (De Borée, "Policier")
    Le Dernier bac pour Ré la Blanche, de Robert Béné (De Borée, "Policier")
    Dans la peau, de James Carlos Blake (Rivages, "Noir")
    Le Traité des supplices, de Nicolas Bouchard (10-18, "Grands détectives")
    La Blonde en béton, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Darling Lilly, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Les Neufs dragons, de Michael Connelly (Points, "Policiers")
    Enquête champenoise, de Patrick Drouot (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    La Gigue du pendu, de Ann Featherstone (10-18, "Grands détectives")
    L'Arche d'alliance, de Sarah Frydman "LGF, "Policier")
    La Princesse des glaces, de Camilla Läckberg (Babel, "Noir")
    Les Enquêtes de Brunetti, de Donna Leon (Points, "Policiers")
    Rapt à la flamande, de Jean-Christophe Maquet (Ravet-Anceau, "Polars en Nord")
    Maelström, de Stéphane Marchand (J'ai lu, "Thriller")
    Cible mouvante, de Ross McDonald (Gallmeister, "Totem")
    Noyade en eau douce, de Ross McDonald (Gallmeister, "Totem")
    Fièvre mutante, de Douglas Preston & Lincoln Child (J'ai lu, "Policier")
    Morvan mauvais, de Laurent Rivière (Sirius Paris, "Régiopolice")
    Dans ses yeux, de Eduardo Sacheri (10-18, "Littérature étrangère")
    Mélanges de sangs, de Roger Smith (LGF, "Policier")
    Coq en toc, de Gordon Zola (Le Léopard démasqué, "Les Aventures de Saint-Tin et son ami Lou")
    Liens : Adieu Gloria |Meurtre au café de l'Arbre Sec |Dans la peau |Red Grass River |La Sibylle et le marquis |Le Traité des supplices |Maudite soit-elle |Maelström |Cible mouvante |Noyade en eau douce |Le Clandestin de Ré la Blanche |Les Sortilèges de la cité perdue |Megan Abbott |Arnaldur Indridason |Michèle Barrière |Nicolas Bouchard |Ann Cleeves |Michael Connelly |Daniel Hervouët |Keigo Higashino |Camilla Läckberg |Maurice Leblanc |Donna Leon |Jean-Christophe Macquet |Stéphane Marchand |Ross Macdonald |Lincoln Child |Laurent Rivière |Gordon Zola |Robert Béné

  • 16/03 Édition: Parutions de la semaine - 16 mars
  • 10/02 Édition: Parutions de la semaine - 10 février

Des retrouvailles

C'est toujours avec plaisir que l'on voit repasser un vieil ami. L'on s'aperçoit ainsi qu'il n'a pas trop changé : râleur et toujours en équilibre instable entre la loi et son propre besoin de justice. Il y a même dans Les Neuf dragons, de Michael Connelly, des troublantes similitudes entre son désarroi lorsqu'il ne peut prouver la culpabilité d'un suspect et qu'il utilise toutes les ficelles de la loi pour gagner du temps, et à la fin de l'histoire lorsqu'il se sert de ces mêmes lois pur essayer d'éviter les ennuis qui pourraient lui tomber dessus.
En fait, Harry Bosch, notre vieille connaissance, travaille au bureau des crimes avec un coéquipier qui tire au flan. Cela lui pèse et il est tout heureux de foncer sur une scène de crime. Un commerçant chinois a été abattu et tout le pousse à s'orienter vers les triades. Mais au moment où il a arrêté un suspect, sa fille qui vit à Hong Kong est kidnappée et il est même dit qu'elle mourra si Harry Bosch continue son enquête. Il a trente-six heures pour retrouver sa fille et revenir parachever l'enquête et l'arrestation du coupable.
L'avantage aussi d'être un membre ou presque de la famille, c'est que le lecteur que nous sommes laisse passer des petits défauts qu'il ne pardonnerait pas forcément à un autre. Car il faut bien le dire, l'intrigue même bien menée se fonde quand même sur une suite de malentendus et d'erreurs des personnages qui semble un peu compliquée à admettre. En effet, finalement le kidnapping et l'affaire aux États-Unis ne sont pas liés. Du coup, une avalanche de violence s'avère assez gratuite et permet de dégager un personnage qui aurait pu s'avérer ennuyeux pour la suite des aventures.
Mais Les Neuf dragons raconte une histoire assez triste où Harry Bosch se trompe, mettant en jeu la vie des siens, voyant des traitres et provoquant leurs réactions létales. Il n'est sauvé que par des analyses scientifiques de pointe et un détail qui lui permet de recentrer ses investigations. Entre sa vie personnelle et son enquête, l'on s'aperçoit que le crime se situe surtout au sein des connaissances et de la parenté.
Comme toujours, avec les vieux amis, même si la rencontre est un peu décevante, qu'ils ne sont pas totalement à la hauteur de notre attente, c'est lorsqu'ils vous quittent, que l'on s'aperçoit qu'il vous manque déjà et que l'on guette leur retour.

Citation

Après toutes les années qu'il avait passées à travailler sur des affaire, Bosch était sur d'une chose : il n'y a pas de morts faciles.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 01 juin 2015
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page