La Quadrature du cercle des pourris

Rimbaud somnole sur mes genoux, tandis que je bouquine.
Serge Scotto - Au temps pour moi
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 06 décembre

Contenu

Roman - Policier

La Quadrature du cercle des pourris

Vengeance - Assassinat MAJ lundi 26 décembre 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 18,9 €

Roger Pascault
Paris : Thélès, décembre 2010
382 p. ; 21 x 15 cm
ISBN 978-2-303-00324-7

Un pour tous et tous pourris

Entre Alexandre Dumas et les pères littéraires de Fantomas que sont Pierre Souvestre et Marcel Allain, la grande tradition du roman-feuilleton a fleuri en France et a donné des heures de lecture inoubliables qui ont ainsi traversé les générations. Roger Pascault, avec La Quadrature du cercle des pourris, a décidé de renouer avec ce genre littéraire en le parant des attributs de la modernité.

Toute l'histoire repose sur une version modernisée de ce qui pourrait être un texte d'Alexandre Dumas. Une intrigue classique avec quatre hommes qui ont violé une jeune fille puis l'ont assassinée en la faisant passer pour une droguée notoire. Ils sont devenus riches et puissants. Mais c'est compter sans un photographe amateur, un maitre chanteur et un frère devenu fou qui, des années plus tard, relancent l'affaire. C'est compter aussi sans une jeune policière entrée dans la police pour venger ses parents assassinés par des truands (le seul indice est un scorpion rouge et vert tatoué qui confondra le coupable).

D'un côté, il y a donc une vengeance, un tueur fou et sadique, des manoirs aux passages secrets dans les cheminées, des traitres, des filles violées, des empoisonnements, des frères cachés, des méchants vraiment méchants qui ont fait la légion et font sauter des immeubles pour cacher un indice accusateur, des masques si crédibles que les policiers expérimentés ne peuvent les distinguer de la vraie peau, des chefs si imbus de leur personne qu'ils en deviennent ridicules, et de l'autre, un héros au grand cœur, poussé à la chasteté par sa secrétaire, une bombe sexuelle lesbienne qui lui vole les filles qui tournent autour de lui, mais qui utilise comme un dieu les ressources informatiques pour dresser les profils des coupables et tresser les liens entre les crimes. Lui sait utiliser les portables, les hélicoptères pour démasquer les traitres qui travaillent en sous-main pour les chinois.

Les deux univers s'interpénètrent de manière primesautière, les ordinateurs permettent de calculer la probabilité d'un passage secret, et l'auteur cavale après son intrigue, menée tambour battant, sans prendre le temps de s'arrêter, avec une vigueur digne de ses maîtres feuilletonistes, tel un Zébulon moderne.

Nominations :
Prix du premier roman policier de la Ville de Lens 2012

Citation

Sommes-nous en présence d'une affaire financière, politique, d'espionnage, criminelle ou bien tout cela à la fois ?

Rédacteur: Laurent Greusard mardi 20 décembre 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page