Scarrels

Certes, mais nous n'allons pas attendre qu'ils l'aient pendu ou exilé, s'ils y parviennent. J'entends que son sort soit réglé définitivement le plus tôt possible. Mais il faut agir dans la plus grande discrétion.
Gérard Delteil - La Conjuration florentine
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Vigilance
Dans un futur proche et indéterminé des États-Unis, une émission de téléréalité captive les populations :...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 20 octobre

Contenu

Roman - Insolite

Scarrels

Anticipation MAJ jeudi 12 février 2009

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 14 ans

Prix: 19,9 €

Marcus Malte
Natacha Sicaud (illustrateur de couverture)
Paris : Syros, février 2008
348 p. ; 21.5 x 14.5 cm
ISBN 978-2-74-850645-7

Chronique

Drôle d'endroit que Regency : il pleut toutes les nuits alors que l'animation de la ville bat son plein car c'est à ce moment qu'on y vit. Ses différents quartiers reflètent une société très bien rangée avec son système, ses classes et ses valeurs. Les routes qui conduisent vers le centre sont illuminées et n'invitent pas aux détours par des chemins de traverses obscurs, les gens se divertissent souvent cruellement (combats de dragons jusqu'à ce que mort s'ensuive pour la plus grande joie des enfants). Les héros de ce roman sont jeunes et ils rêvent, leur lieu de rendez-vous est au cœur de Regency, c'est-à-dire une cellule du centre pénitencier. Luc le narrateur y retrouve Jona dont il est éperdument épris, Karen et sa poupée Tina, Abel qui aime ramasser des tas de vieux objets, Steve qui siffle des mélodies d'un autre monde et enfin Tommy toujours connecté à son ordinateur et qui est leur chef : il en sait plus que tous. Car quelque chose se trame à Regency, des habitants sont retrouvés déchiquetés par des faucons, les anges gardiens de la ville, et des phrases mystérieusement révélatrices apparaissent sur les murs à des endroits stratégiques. Le nouveau jeu que lance Tommy consiste à les mémoriser... Le lecteur découvre un univers à la fois étrange et familier à l'instar de ces "scarrels" que Luc écrase sur son chemin : de simples escargots qui laissent derrière eux une bave toute bleue. Ce roman d'anticipation fascinant explore plusieurs pistes dont la principale serait la méfiance à l'égard des mots, des maîtres quels qu'ils soient, un hymne à la liberté ou plutôt un plaidoyer contre toute forme d'endoctrinement. Le langage parfois poétique de la narration se mêle à des dialogues proches de l'oralité. Les personnages sont cohérents et attachants, l'auteur a vraiment su construire un monde à facettes multiples sans pour autant chercher à donner une leçon. Une littérature à mettre entre toutes les mains !

Citation

Est-ce que les scarrels rêvent ? j'ai pensé. Est-ce qu'ils peuvent imaginer un monde meilleur ?

Rédacteur: Valérie Sebag mardi 27 janvier 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page