L'Examen de conduite

Le couteau à lame crantée fouaille la gorge, tranche dans les chairs. Le jeune homme se débat, s'étouffe, vomit son sang, émet un ultime gargouillement.
Bernard Degioanni - Kebab killer
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 13 novembre

Contenu

Roman - Policier

L'Examen de conduite

Tueur en série MAJ vendredi 02 janvier 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 12 €

Raphaël Majan
Paris : P.O.L., mai 2008
208 p. ; 18.5 x 12 cm
ISBN 978-2-84682-249-7
Une contre-enquête du commissaire Liberty, 17

Ce qu'il faut savoir sur la série

Le narrateur a en sa possession les carnets du commissaire Wallance, surnommé Liberty par ses proches à cause du film de John Ford, Qui a tué Liberty Valance ? Ses carnets débordent des crimes du commissaire, tous plus abjects les uns que les autres, accompagnés d'aphorismes cyniques. Au fur et à mesure, de nombreux personnages picaresques font leur apparition, créant une atmosphère chaotique dénuée de sens commun où foisonnent libertés morales et sexuelles douteuses. Le tout dans un style léché, car le commissaire est plus à cheval sur la syntaxe que sur la procédure !

On ne recale pas un tueur en série

S'il y a une chose que déteste un commissaire, c'est bien de devoir montrer son permis de conduire à qui de droit. Surtout quand il ne l'a pas. Wallance se voit donc contraint de repasser son permis à 55 ou 57 ans – les avis divergent – mais tout le monde est convaincu qu'il l'aura sans coup férir. Alors on sabre le mousseux par avance et c'est un Liberty libéré qui s'en va cahin-caha, zigzagy-zigzaguant vers son destin et le terrible et incorruptible examinateur Fouchetriquette. Si le commissaire n'obtient pas son permis, il tue. Après il accuse et tue encore, jusqu'à avoir son petit bordereau, par l'entremise d'une examinatrice qu'il séduit dans l'habitacle. On a commencé au mousseux, on finira au champagne, qui coule à flots d'autant plus abondants que ce n'est pas la police qui régale. Les langues se délient et s'engouffrent dans toutes les gorges. Des promesses sont échangées. Pas celles qu'espérait Wallance, mais bon, il ne faut pas trop charrier : il l'a, son Graal !
L'Examen de conduite est de toute évidence un des meilleurs romans de la série. Peut-être parce que tout le monde a ses histoires de succès ou d'échec côté permis de conduire. Il confirme la tendance observée dans Au cirque les orphelins: les assassinats se raréfient et la smala Wallance semble être maintenant au grand complet. Cela laisse plus de place à Raphaël Majan pour distiller ses petits chefs-d'œuvre de jeux lexicaux, si souvent à hurler de rire.

Citation

Assassiner un futur chauffard, il n'y a pas plus efficace comme prévention.

Rédacteur: Julien Védrenne jeudi 17 juillet 2008
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page