Sienna 1

Le nombre de naufrages dans l'industrie cinématographique ne pousse pas les vainqueurs à la modestie. Ni les vaincus, d'ailleurs. C'est l'un des rares domaines à ma connaissance où même les losers continuent de se prendre au sérieux.
Jérôme Fansten - Manuel de dramaturgie à l'usage des assassins
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 20 juin

Contenu

Bande dessinée - Thriller

Sienna 1

Politique - Psychologique MAJ mercredi 14 janvier 2009

Note accordée au livre: 3 sur 5

Grand format
Inédit

À partir de 14 ans

Prix: 10,4 €

Stephen Desberg & Filmore (scénario), Chetville (dessin)
Tom Boa (coloriste)
Charney-les-Macon : Bamboo, octobre 2008
48 p. ; 30 x 23 cm
ISBN 978-2-35078-496-0
Coll. "Focus"
Sienna, 1

Ce qu'il faut savoir sur la série

Sienna et Gabrielle sont toutes deux issues de l'université de Yale, et aussi belles et farouches l'une que l'autre. Mais alors que la première exerce le métier de consultante financière intraitable le jour et de tueuse pour la CIA la nuit, la seconde est devenue avocate et a mis sa fougue au service des plus démunis. Ces deux femmes que tout semble opposer vont cependant devoir unir leurs forces pour découvrir certaines vérités.

Yale, département Crâne et Os

Alors qu'elle rentre de quatre missions nocturnes à La Paz pour la CIA – agrémentées la journée par la présentation d'un plan de restructuration pour le compte de Brain Capital entraînant trente-sept mille licenciements - Sienna Mandeville manque de surprendre son mari, le très respecté Charles Mandeville, en pleine séance de manquement à sa fidélité conjugale. Elle a vite fait d'identifier la coupable, Gabrielle Chevalier, croisée quelques années plus tôt à la fac. Elles ont une explication plutôt musclée, et tout semble devoir en rester là quand survient l'assassinat de leur mentor à toutes les deux, Roberto Solis, doyen de l'Université de Yale...

Cette nouvelle série est bâtie autour d'un duo féminin chic et choc, assemblé sur le principe des deux pôles de la pile électrique et d'où les étincelles ne peuvent que jaillir... ce qui ne manque pas de se produire. Le démarrage de cette histoire est assez alambiqué, en tout cas juste ce qu'il faut pour qu'on se pose des questions, qui pourraient se résumer à une seule : qui manipule qui ? Desberg et Filmore ont situé leur scénario dans le contexte d'une Amérique post-bushienne, ce qui en fait tout le sel, à un moment où ce pays semble avoir décidé de choisir une direction nouvelle avec Obama. En situant leur intrigue dans le milieu universitaire et en y injectant une dose de mystère via la société secrète "Skull and Bones", les deux frères-scénaristes apposent une nouvelle pierre à l'édifice du thriller en cases. Chetville y apporte sa contribution en campant deux héroïnes assez pimpantes, et en maintenant un trait vif pour les scènes de poursuites et de combats. Ce premier tome fonctionne assez bien et s'inscrit parfaitement dans le registre action/suspense affiché par la collection "Focus".


On en parle : L'Ours polar n°49

Citation

- Ça fait combien d'années Gabrielle ? Trois ans ? Tu ne peux pas savoir à quel point tu ne m'as pas manqué !
- Tu n'as pas idée... à quel point c'est réciproque !

Rédacteur: Frédéric Prilleux samedi 10 janvier 2009
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page