Inconsolables sorcières

Sa main, au fond de l'urne, tourne longuement les tablettes de bois. Il faut bien mélanger, avec force, en faisant beaucoup de bruit, pour que chacun soit parfaitement convaincu de l'indépendance de la justice et de l'intégrité des méthodes employées.
Anne Vantal - Peine maximale
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 21 août

Contenu

Roman - Policier

Inconsolables sorcières

Corruption - Gang - Urbain MAJ mercredi 08 juin 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 15,5 €

Jan Thirion
Triel-sur-Seine : Asgard, avril 2011
264 p. ; 24 x 16 cm
ISBN 978-2-919140-05-3
Coll. "Zones d'ombre"

Roméo et Juliette version West Side Story

La poésie se niche dans les recoins les plus inavouables. Un titre ouvre des pistes et là dès début du roman nous sommes ailleurs ! Or ces Inconsolables sorcières sont loin d'être ce qu'on imagine. Les Sorcières et les Inconsolables sont deux des gangs qui se partagent la ville de Toulouse. Les Sorcières ne sont pas non plus un gang de filles mais d'homosexuels qui mettent des hauts talons pour aller flinguer leurs ennemis.
Tout démarre avec l'amour impossible d'un Inconsolable et d'une Sorcière. Le chef des Inconsolables décide de faire flinguer les deux amoureux, mais se faisant il déclenche une vaste guerre des gangs. Roméo et Juliette à la sauce West Side Story. Principal souci, un témoin du meurtre de la Sorcière en profite pour voler l'arme du mort tout en laissant tomber une feuille où est inscrit une phrase de Shakespeare ! On vous l'avait dit, le rapprochement avec Roméo et Juliette n'est pas anodin. La police découvre là les traces d'un tueur en série qui déniche ses futures victimes sur un site Internet qui s'inspire des poèmes de Rimbaud...
Et les pistes de se brouiller à l'envi : ressemblances physiques entre un policier et un truand qui créent des quiproquos, informaticienne d'un gang seule capable de pister le tueur en série, par ailleurs petite amie d'un policier, sans compter le tueur en série faillible qui peut se tromper de cible.
Heureusement qu'il y a Dieu ! Jan Thirion n'est pas devenu mystique pour autant mais pour complexifier encore un peu plus les choses, il intègre à sa trame Franz Dieu, son personnage récurrent de flic toulousain chargé de démêler tous les fils de cette intrigue. Inconsolables sorcières montre de manière forte comment se construit une tragédie, par une suite de hasards et de rencontres fortuites qui font sens - cela pourrait aussi être une définition de la poésie.
Car il est difficile de trouver un sens à la vie dans un monde où un policier est convoqué pour des stages de remise à niveau, dont le seul but est, dans le noir des terrains de manœuvre, de le passer à tabac car il s'approche trop près, non pas de la vérité, mais des indices de la preuve de la collusion entre les gangs et certains fonctionnaires.
Dieu veille sur Toulouse et il a dû charger Jan Thirion et Pascal Dessaint) de le seconder...

Citation

Parfois les territoires se chevauchent, telles des plaques tectoniques, et ça laisse des morts sur le carreau. Et du vomi de policier écœuré autour

Rédacteur: Laurent Greusard mercredi 08 juin 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page