Les Mystères romains T.04 : les assassins de Rome

Tu crois que tout est gratuit, petit connard ? Je te ramasse dans le caniveau et toi tu me chies dessus ?! C'est ça ?
Arnaud Malherbe & Vincent Perriot - Belleville Story 1 - Avant minuit
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 septembre

Contenu

Roman - Aventure

Les Mystères romains T.04 : les assassins de Rome

Historique MAJ mercredi 25 mai 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

À partir de 10 ans

Prix: 6,7 €

Caroline Lawrence
The Assassins of Rome - 2011
Aline Bureau (illustrateur de couverture)
Traduit de l'anglais par Amélie Sarn
Toulouse : Milan jeunesse, mars 2011
191 p. ; 18 x 12 cm
ISBN 978-2-7459-4758-1
Coll. "Milan poche junior. Histoire", 115

Le pouvoir et ses tourments

Roman agréable à lire et instructif sans être trop lourd, Les Assassins de Rome nous plonge dans un suspense soutenu grâce aux alternances entre différentes intrigues qui convergent à la fin.
Jonathan, Flavia, Nubia et Lupus sont unis comme les cinq doigts de la main. Or, c'est l'anniversaire de Jonathan et tous se réjouissent sauf le principal concerné. À chacun de ses anniversaires, il lui arrive un malheur. En effet, une menace plane sur la famille de Jonathan : un homme qui prémédite d'assassiner l'empereur Titus se rend chez eux en grand secret. Le meurtrier en question n'est autre que Simon, le frère de la mère de Jonathan. Cette dernière est restée à Jérusalem tandis que Titus et son armée mettaient la ville à sac. Le père de Jonathan a réussi à fuir la ville avec ses deux enfants ; ils ont fini par s'installer à Ostia, près de Rome. Jonathan, qui n'était qu'un bébé à cette époque, a toujours voulu en savoir plus sur sa mère. Mais son père refuse d'en parler et pense qu'elle est morte. La venue de Simon fait naître en Jonathan le fol espoir d'en apprendre d'avantage sur celle qu'il a à peine connue. Un espoir qui grandit quand Simon fait part au jeune homme que sa mère a peut-être été capturée par Titus et gardée avec d'autres esclaves dans la maison dorée à Rome, elle serait donc encore vivante...
Ce roman historique sait rendre l'atmosphère qui régnait dans la Capitale de l'empire, et nous permet de découvrir la religion juive, les relations tourmentées de Titus et Bérénice, et la manière de vivre à cette époque dans divers milieux sociaux.

Citation

Mais où est Bérénice à présent ? Vespasien est mort, non ?

Rédacteur: Valérie Sebag lundi 23 mai 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page