Les Lieux infidèles

Et Jean-Louis ressortir de l'immeuble d'un pas allègre et décida de remonter la rue de Rennes jusqu'à Montparnasse. C'était une belle journée, et il était sur d'avoir ferré le poisson. C'est si con, un poisson...
Philippe Setbon - Il est moi
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 septembre

Contenu

Roman - Policier

Les Lieux infidèles

Social - Assassinat - Procédure MAJ vendredi 11 janvier 2013

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 8 €

Tana French
Faithful Place - 2010
Traduit de l'anglais (Irlande) par François Thibaux
Paris : Points, janvier 2012
502 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7578-2487-0
Coll. "Thriller"

Retour sur un amour perdu

Roman à la structure classique, brassant des thèmes qui peuvent parler à tous les lecteurs, peuplé de personnages complexes qui ne se réduisent pas aux stéréotypes, Les Lieux infidèles est à la fois noir et policier. Le point de départ de l'intrigue est assez simple : Frank Mackey et Rosie sont amoureux mais n'ont aucune chance de pouvoir le clamer à haute voix dans ce quartier de Dublin, car leurs deux pères se haïssent. Plutôt que de se forger un destin à la Roméo et Juliette, ils décident de s'enfuir. Et par une froide nuit, Frank attend sa dulcinée... qui ne vient pas. Désespéré, il part tout seul et s'engage dans la police. Là-dessus, vingt ans passent. Frank reçoit un coup de fil de sa sœur, la seule avec laquelle il soit resté en contact. Dans un immeuble en ruines de son ancien quartier, les maçons viennent de découvrir une valise, qui pourrait bien être celle de Rosie...

Roman d'enquête policière à la facture classique. À partir de la valise, indice léger, il faut remonter une piste enterrée depuis vingt ans. Rosie est-elle morte ? A-t-elle fui de son côté comme le laissait entrevoir un message ? Qui aurait pu lui en vouloir ? Sa mort éventuelle est-elle liée à un hasard de rencontre ou à sa relation avec Frank ? L'histoire déroule des fils classiques avec médecine légiste, traces d'empreinte et d'ADN, recherche et confrontation des alibis, rivalités des services de police, interrogatoires et recoupements, bref la routine dans une atmosphère lourde, car dans ces quartiers de Dublin la population n'a pas pour habitude de collaborer avec la police.
Mais ce qui surtout est intéressant c'est l'aspect psychologique du roman. Frank est issu d'une famille un peu rude avec un père alcoolique et une mère qui a pesé sur toute la famille, les obligeant à se plier à ses volontés et à nier leur destin individuel pour servir la famille. S'il a tout fait pour fuir le poids de cette emprise, il vit à présent un divorce douloureux et ne peut pas voir sa fille autant qu'il le voudrait. Il se replonge dans son histoire familiale, obligé de chercher des coupables parmi ceux dont il fut proche et de s'installer dans une maison qu'il déteste. Avec à la clé un mobile de meurtre inquiétant car il élève l'égoïsme au rang de beaux-arts.

Les Lieux infidèles est un roman à la construction maîtrisée, qui par des habiles flashbacks reprend une intrigue dans les mois et les heures qui précédent la disparition d'une jeune femme et qui permet de mesurer la distance entre hier et aujourd'hui. Roman sur la nostalgie et la mélancolie car son protagoniste, Frank, est fidèle à une image disparue depuis longtemps, à un amour pur, et toute sa vie n'est que l'expression de ce que l'on appelle aujourd'hui le "deuil non fait". Et cette distorsion est symbolisée par une scène où le policier rend visite à la meilleure amie de Rosie. Celle-ci a non seulement mal vieilli mais qui plus est s'est profondément aigrie et crache du fiel sur son ancienne amie. Elle est partie, ce qui revient à dire qu'elle a trahi en choisissant la fuite, trahi ses amis, trahi sa classe sociale, trahi ceux qui restaient en les confirmant dans leur médiocrité. À l'inverse, en découvrant la vérité, l'enquêteur se réconcilie avec son passé et surtout avec son présent - sans pour autant que l'on assiste à un happy end hollywoodien.


On en parle : La Tête en noir n°159

Récompenses :
Prix du meilleur polar des lecteurs de Points 2012

Citation

J'imaginais sans peine, à une demi-siècle de distance, ce qu'elle avait supporté: l'hystérie, la méchanceté, la haine. Ces quelques semaines avaient sans doute semé chez elle les graines de la folie.

Rédacteur: Laurent Greusard lundi 02 mai 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page