Chasseurs de têtes

La conception qu'avait Eugene du tête-à-tête portait spécifiquement sur les jeunes femmes nues en position horizontale.
Jo Ann Goodwin - SweetHearts Club
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 14 novembre

Contenu

Roman - Thriller

Chasseurs de têtes

Économique - Psychologique - Social MAJ mardi 26 avril 2011

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Réédition

Tout public

Prix: 6,8 €

Jo Nesbø
Hodejegerne - 2008
Traduit du norvégien par Alex Fouillet
Paris : Folio, février 2011
312 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-07-044114-3
Coll. "Policier", 608

INBAU, REID et BUCKLEY

Êtes-vous prêts à tout pour obtenir le job que vous convoitez ? Jo Nesbø oublie Harry Hole et les tueurs en série et s'intéresse au marché de l'emploi ou plus exactement au monde impitoyable des cols blancs pour répondre à cette question. Il nous immerge dans le cloaque nauséabond des mecs aux dents longues, à l'ambition dévorante et dénuée de scrupules, attirés par l'argent et le pouvoir qu'il procure.

Roger Brown, numéro un des chasseurs de tête à Oslo, marié à la splendide Diana, se vante de mener ces entretiens selon la méthode édictée par INBAU, REID et BUCKLEY et éprouvée par le FBI lors des interrogatoires. Sa femme lui présente un soir de vernissage Clas Greve, candidat idéal selon elle, au poste de directeur de Pathfinder, compagnie à la pointe de la technologie GPS. À l'instar de Burke Devore, employé brisé par l'ultralibéralisme décrit par Donald Westlake dans Le Couperet, Clas Greve est prêt à tout pour arriver à ses fins. La confrontation entre Brown et Greve, tels deux coqs qui se battent pour le titre de champion de la basse-cour, sera sanglante et indécise jusqu'à la fin. Le plus rusé des deux aura le dernier mot, chacun ayant à un moment l'avantage sans que nous, lecteurs avides, ne sachions exactement où tout cela nous mène.

Le jeu de pistes proposé par Jo Nesbø se dessine petit à petit, ses deux protagonistes ne peuvent se prévaloir d'être plus honnêtes l'un que l'autre et les motivations de l'un n'apparaîtront que tard dans le roman. Pas sûr qu'il réduise la fracture sociale avec les méthodes expéditives de Clas Greve, mais il nous offre un thriller où tous les dialogues, où toutes les situations ont leur importance et je ne saurais trop vous encourager à retenir ce que vous lisez. Chaque détail compte et les événements finissent par s'emboîter pour notre plus grand plaisir. Je me permets de conseiller la lecture de Misterioso de Arne Dahl à ceux qui auront aimé ce thriller et vice et versa.

Citation

L'important, c'est tout autant de voir comment le candidat accepte le défi que la façon dont il y trouve une solution

Rédacteur: Axelle Simon lundi 25 avril 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page