Funestes carambolages

Lors d'un interrogatoire, Eva préférait surprendre, déstabiliser, oser beaucoup de questions anodines dont les réponses étaient souvent lourdes de sens pour elle.
Philip Le Roy - Le Neuvième naufragé
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Frontière
Depuis les années 1970, l'Amérique mène la guerre contre la drogue. Elle l'a perdue et elle le sa...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 14 novembre

Contenu

Roman - Policier

Funestes carambolages

Psychologique - Assassinat - Faits divers MAJ vendredi 18 mars 2011

Note accordée au livre: 5 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 7 €

Håkan Nesser
Carambole - 1999
Traduit du suédois par Agneta Ségol, Marianne Samoy
Paris : Points, janvier 2011
370 p. ; 18 x 11 cm
ISBN 978-2-7578-2185-5
Coll. "Policier"

Dérapages très contrôlés

Derrière chaque mort se cache une vie qui a été interrompue brutalement, ce ne sont pas seulement trois lignes balancées à la rubrique des faits divers. Voici le parti pris de l'auteur qui dès la première phrase nous saisis en racontant les derniers moments du "garçon qui allait bientôt mourir". Un adolescent de seize ans quitte sa petite amie alors qu'ils n'osent pas passer leur première nuit d'amour ensemble, rate le dernier bus, condamné à rentrer à pied chez sa maman. En parallèle, "l'homme qui allait bientôt le tuer" sort d'un dîner bien arrosé entre amis d'une même confrérie et monte dans sa voiture sous une pluie battante. Les deux sont condamnés à se rencontrer sur le bord d'une route, la voiture de l'un tuant l'autre. Le meurtrier décide de quitter la scène de crime et de faire le mort. Nous ne saurons guère plus de ce meurtrier malgré lui qui, victime ensuite d'un maître chanteur, se transforme peu à peu en meurtrier calculateur et froid. L'enquête démarre lorsque le cadavre d'un jeune homme est découvert sur le parking d'un restaurant. Dès l'identification du corps, tous les policiers sont mobilisés et bien déterminés à mettre la main sur l'assassin car il n'est autre que le fils du "commissaire" Van Veeteren, singulière figure, pour laquelle toute la brigade témoigne le plus grand respect. Et l'affaire est loin d'être claire et limpide, les inspecteurs misent sur des hypothèses pour trouver le lien entre la victime et son assassin. Le "commissaire" reprend du service en parallèle, régulièrement tenu au courant par son collègue Reinhart et tente dans le même temps d'apprivoiser le deuil qui lui est imposé. Entre vies brisées, vies à reconstruire, vies inconnues ou vies à venir, nous sommes suspendus tout au long de ces pages à l'ambiance glaciale, l'écriture concise, abrupte ne nous épargne pas. Un roman qui ne vous laissera pas de marbre.

Citation

En voyant son regard, il comprit que c'était une terrible erreur d'avoir parlé. En le voyant se lever et aller chercher quelque chose dans l'entrée, elle comprit que c'était une terrible erreur de lui avoir lancé ce regard

Rédacteur: Axelle Simon mercredi 16 mars 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page