La Lecture du feu

Depuis trente ans, les mentalités avaient changé. La justice n'était plus perçue comme étant rendue au service de la république, mais comme une instance d'arbitrage des conflits entre individus, ou entre individus et collectivités. Son rôle n'était plus de protéger la société en rappelant ce qu'est un comportement adéquat, mais de dédommager économiquement et symboliquement les victimes en punissant les coupables. L'essentiel était l'accord de gré à gré, la puissance publique ne gardant pour seule fonction que l'aspect sécuritaire.
André Blanc - Violence d'État
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 15 septembre

Contenu

Roman - Noir

La Lecture du feu

Social MAJ vendredi 05 août 2011

Note accordée au livre: 4 sur 5

Poche
Inédit

Tout public

Prix: 8 €

Voir plus d'infos sur le site livresque-du-noir.fr (nouvelle fenêtre)

Louis Sanders
Paris : Rivages, janvier 2011
230 p. ; 17 x 11 cm
ISBN 978-2-7436-2176-6
Coll. "Noir", 808

Actualités

  • 10/03 Site Internet: Entre Londres et Dordogne, avec Christophe Dupuis
    Le Frelon noir bourdonne pour la deuxième fois dans la rubrique m@gazette du portail des libraires indépendants 1001libraires.com. Le charmant insecte s'est, ce mois-ci, aventuré dans le catalogue des éditions Rivages et s'est posé sur deux romans "complètement différents" : Le Chanteur, de l'Anglaise Cathi Unsworth, et La Lecture du feu, de Louis Sanders.
    Plutôt que de chroniquer ces livres, Christophe Dupuis vous invite à écouter les deux auteurs, la première interviewée dans les bureaux des éditions Rivages, le second passé à la question à Langon, dans les murs de la librairie Entre-deux-Noirs.
    "Deux interviews complètement différentes" prévient Christophe Dupuis. Mais peut-être qu'après les avoir avoir écoutées il vous viendra un même appétit pour le Londres rock'n Roll de Cathi Unsworth que pour les histoires de pompiers en Dordogne imaginées par Louis Sanders...
    Liens : Le Chanteur |Cathi Unsworth |Louis Sanders |Christophe Dupuis

  • 28/01 Association: Louis Sanders gardé à vue à Clermont-Ferrand

Du bénévolat et de ses conséquences

À quarante-deux ans, Blondel "se disait qu'il était sans doute un peu con de vouloir devenir pompier"... Il n'a pas tort, pas très dégourdi, ni très "physique", il est assez décalé avec la jeune génération. Mais il aime ça, et il ne faut pas désespérer les bonnes volontés. C'est ainsi qu'il se retrouve à faire sa formation dans un petit village de Dordogne, parmi de nombreux pompiers bénévoles. Il y croise de drôles de parcours, des collègues aux tempéraments marqués et un soir d'intervention, où il restera étrangement seul à garder le standard, il se retrouvera au cœur d'une bien étrange affaire...
Si Louis Sanders délaisse les communautés anglaises, il ne quitte pas pour autant la Dordogne et ses petits villages aux nombreuses histoires cachées. Tirant l'atmosphère du roman de son expérience (l'homme est plein de ressources), il nous plonge dans une histoire trouble, au faux rythme, marquée par diverses expériences de pompiers. Comme toujours, l'auteur excelle à rendre la psychologie des personnages et leurs liens, et le début - marqué par la description d'un backdraft -, est particulièrement prenant.


On en parle : L'Indic n°8

Citation

Alors, quand vous ouvrirez la porte, avec l'apport d'air, les fumées vont vous exploser au visage.

Rédacteur: Christophe Dupuis mercredi 26 janvier 2011
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page