9/11 1 - W.T.C. / Acte 1

La plupart des assassins sont retrouvés dans les soixante-douze heures suivant leur crime. Le comté s'inquiète aussi du coût de l'enquête. On dirait que c'est difficile de les convaincre qu'une épidémie de meurtres de prostituées constitue une menace à la sécurité publique.
Jeff Jensen & Jonathan Case - Le Tueur de la Green River
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 13 novembre

Contenu

Bande dessinée - Thriller

9/11 1 - W.T.C. / Acte 1

Économique - Terrorisme MAJ mardi 21 septembre 2010

Note accordée au livre: 4 sur 5

Grand format
Inédit

Tout public

Prix: 13 €

Jean-Claude Bartoll (scénario), Éric Corbeyran & Jef (dessin)
Paris : 12 bis, septembre 2010
48 p. ; illustrations en couleur ; 32 x 24 cm
ISBN 978-2-35648-175-7

Un nouvel appel au 9/11

Tout et n'importe quoi a déjà été dit sur le 11-Septembre, mais cette date animera encore pendant longtemps l'imaginaire. Avec "9/11", Éric Corbeyran et Jef s'appuient sur l'ancien grand reporter Jean-Claude Bartoll pour revenir à la genèse de ces attentats, et apporter ainsi leur pièce à l'édifice brinqueballant des théories explicatives. Dans ce qui est amené à être une vaste fresque-thriller-géopolitique en six volumes, ils mélangent personnages de fiction et réels dans une structure parfaitement bien étayée. On plonge avec les avions dans les tours du WTC dès les premières pages, et alors qu'un embouteillage monstre des fameux taxis jaunes empêche l'agent Cindy de retrouver John O'Neil, ancien agent de l'anti-terrorisme du FBI là-bas. Heureux embouteillage, car John O'Neil ne survivra pas à la découverte des bombes amenées pour fragiliser les tours au moment des impacts des avions. Et puis c'est un long flashback, dix ans auparavant, en compagnie d'Oussama Ben Laden (dire que le FBI va lire ces pages à cause de ce nom), du Mollah Omar, de Hamid Karzal et de Condoleeza Rice. Car, évidemment, tout était connu, des voyants avaient été mis au rouge, et Oussama Ben Laden aurait pu être éliminé mille fois, mais au jeu cynique et dangereux du chat et de la souris, bien souvent, la souris malicieuse s'en sort. Sacrés rouages administratifs qui seront toujours les meilleurs ennemis des hommes de terrain. Dans le premier volet, W.T.C. / Acte 1, il y a déjà tous les éléments qui vont faire le succès de la série. Avec un dessin très réaliste, de larges panoramiques sur New York, Houston, et un Afghanistan ocre et aride à souhaits. Du sexe, de la trahison, de l'action, de l'inaction, des réunions interminables, et un personnage vraiment bien élaboré, Saïd-François Mohammed, un Occidental converti à la foi musulmane, et véritable tête pensante capitaliste d'Al-Quaida (autre percée du FBI en nos pages car s'ils ont loupé le Mollah Omar, là, quand même !). Et l'on se dit que les prochains volumes nous promettent une belle lutte entre lui et Cindy.

Citation

Faites-vous payer en or, Oussama ! De Kandahar, il partira en camion pour Karachi, puis en boutre jusqu'aux Émirats. Ensuite, les lingots prendront l'avion jusqu'au Soudan. Songez qu'il n'y a rien de plus anonyme que l'or... sauf peut-être les diamants...

Rédacteur: Julien Védrenne dimanche 19 septembre 2010
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page