Lorsque les deux assassins quittent l'immeuble, l'eau de la baignoire est entièrement teintée de rouge. Au beau milieu du front de Michaud s'écoule, par un petit trou parfaitement rond, un lent et mince filet de sang. Comme si la vie tardait à quitter le corps d'un homme qui, pourtant, n'y tenait guère depuis longtemps.
François-Xavier Dillard - Réveille-toi !
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 26 avril

Contenu

-

MAJ jeudi 01 janvier 1970

Note accordée au livre:  sur 5



Age du Public

Prix: €

,
p. ; x cm

Rédacteur: jeudi 01 janvier 1970
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page