Tandis que 'o Miracolo poursuivait son récit, le Libanais avait du mal à refréner ses sarcasmes. Dieu le père, Saint Michel, parchemins, occultisme... Qu'y avait-il donc de divin, de sacré et d'occulte dans une bande où, tant qu'on est faible, on s'écrase et, quand on devient fort, on prend la place de celui qui avait commandé jusqu'alors ?
Giancarlo De Cataldo - Je suis le Libanais
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 17 juillet

Contenu

-

MAJ jeudi 01 janvier 1970

Note accordée au livre:  sur 5



Age du Public

Prix: €

,
p. ; x cm

Rédacteur: jeudi 01 janvier 1970
partager : Publier dans Facebook ! | Publier dans
MySpace ! |

Pied de page