k-libre - festival

On va au bahut, on n'a pas redoublé de classe, on a de bonnes notes et on fera partie des 80 % de cloches qui auront le bac en primeur. Mais le hic, c'est qu'on vit dans la cité et que nous sommes des délinquants virtuels – c'est gravé malgré nous dans notre subconscient -, surtout quand on détale comme des lapins le jour de l'ouverture de la chasse.
Christophe Léon - De mieux en mieux
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 16 octobre

Contenu

Polar en cabanes 2015

MAJ vendredi 25 septembre 2015

Le festival

L'association Achaab, présidée par Bernard Daguerre, entend promouvoir la littérature policière. Avec Polar en cabanes, une manifestation qui se déroule l'espace d'un week-end et de trois journées (qui peuvent cependant déborder en amont), c'est le bassin d'Arcachon, plus connu pour sa haute dune blanche du Pyla que pour la littérature noire qui se manifeste. Nombreux ont été les auteurs à venir se ressourcer près des plages dépendantes d'une marée apportant son lot de varech, parmi eux, en partance pour l'Espagne où il allait vivre ses dernières années, Chester Himes. Qui dit littérature policière, dit alibi. Et, Chester Himes est l'alibi tout trouvé pour organiser un festival de bon aloi, à l'heure de l'été finissant (le dernier week-end de septembre), en proposant des auteurs de la région, quelques Américains expatriés, un concours de nouvelles (baptisé du nom de celui qui en écrivit près de soixante-dix), un aspect ludique et scientifique, des ateliers pour les enfants, des visionnages de films, des tables rondes et, bien entendu, des séances de dédicaces. L'histoire débute en 2012...

Cette édition

Polar en Cabanes sur le Bassin d'Arcachon : c'est fini. Désormais, sous l'impulsion de Bernard Daguerre, la manifestation se déroule à Bordeaux. Le polar s'est fait la malle (de Chester Himes, nous en reparlerons). Le créateur de cette manifestation policière qui avait tout logiquement été parrainée par l'ombre planante de Chester Himes avait des divergences profondes avec la municipalité de Gujan-Mestras. Qu'importe puisque déplacée à Bordeaux elle prend encore plus de sens et de consistance ! Il faut dire qu'une telle manifestation manquait cruellement à la ville du tanin noir. Et puis les organisateurs ont particulièrement bien fait les choses avec des invités de qualité et peu nombreux. Et avec intelligence. Plutôt que de s'organiser et de proposer un bête plateau alléchant, ils se sont associés avec des revues de genre - et donc des associations -, des blogueurs et spécialistes du polar, et surtout d'autres festivals. Un début de synergie ? En tout cas c'est une affaire à suivre. Le romancier Sébastien Gendron fait en quelque sorte office de parrain et d'hôte. Durant trois journées, il est mangé à toutes les sauces. D'autres régionaux sont également présents même si Hervé Le Corre est étrangement absent (il est vrai qu'il y a longtemps que le très précis romancier n'a pas sorti d'ouvrage). Qu'importe : d'excellentes rencontres sont présentes dans une programmation millimétrée. En outre, pendant toute sa durée, vous pouvez rencontrer les auteurs pour des discussions et dédicaces dans la salle de la Cheminée au cinéma Utopia avec la librairie Mollat. Vous pouvez également assister à une expo B.D. Arteliers, rencontrer William Robin, un accordéoniste, et croiser les journaliste de l'IBJA en reportage pour la gazette du festival. Surtout, à l'instar de celle de Pierre Loti adepte de l'Orient Express, vous pourrez admirer la malle-cabine de Chester Himes. On la croyait perdue et puis... Et puis histoire de prolonger les débats, la médiathèque d'Audenge accueillera le lundi, lendemain du festival, l'auteur norvégien Gunnar Staalesen, la "star" de cette édition de Polar en Cabanes !

Liste des auteurs invités :
Stéphanie Benson, Bernard Blancan, Max Cabanes, Jean-Paul Chaumeil, Myriam Congoste, François Darnaudet, Jeanne Faivre d'Arcier, Sébastien Gendron, Marin Ledun, Dominique Manotti, Éric Maravélias, Nicolas Mathieu, David Patsouris, Guy Rechenmann, Christian Roux & Gunnar Staalesen.

Programme :

Le festival se déroule principalement à l'Utopia Ciné Concert et sur la place Camille Jullian.

Jeudi 24 septembre :
- 17 h 30 : présentation de Stéphanie Benson et de Jeanne Faivre d'Arcier par Maïalen Lafite. Les Mots Bleus (40, rue Poquelin Molière - Bordeaux).
- 18 h 30 : présentation de Sébastien Gendron par Bernard Daguerre. Bibilothèque du Grand Parc Bordeaux.

Vendredi 25 septembre :
- 10 heures : rencontre avec Sébastien Gendron au Centre pénitentiaire de Gradignan.
- 19 h 30 : présentation de Guy Rechemann par Frédérique Lillet (France Télévisions). Les Vendredis de Vania (Salon Vania Laporte - Bordeaux).
- 20 h 30 : soirée d'ouverture à l'Utopia Ciné Concert. Film : Ascenseur pour l'échafaud (Louis Malle, 1957) présenté par Sébastien Gendron. Trio de Jazz Géraud Portal.

Samedi 26 septembre :
- 11 heures : film La Cité des dangers (Robert Aldrich, 1975), présenté par Bernard Daguerre.
- 12 heures : inauguration du festival. sous tente place Camille Jullian.
- 14 heures : comparution immédiate n°1 - Bernard Blancan. Sous tente.
- 14 heures : carte noire à la journaliste Catherine Simon sur le thème "Villes et roman noir" avec Gunnar Staalesen et Dominique Manotti. Salle n°4.
- 15 heures : rendez-vous avec... Nicolas Mathieu présenté par Henri Martin. Salle n°4.
- 15 h 30 : débat animé par Lionel Destremau de Lire en Poche sur le thème "Enquêtes sur les marges du noir" avec Myriam Congoste, Éric Maravélias et Christian Roux. Salle n°4.
- 15 h 30 : comparution immédiate n°2 - Jeanne Faivre d'Arcier. Sous tente.
- 16 h 30 : "La position Manchette". Présentation croisée de l'œuvre de Jean-Patrick Manchette avec Nicolas Mathieu, Max Cabanes, Gilles Magniont (universitaire) et Jeanne Guyon (éditrice chez Rivages) animée par Nicolas Le Flahec, organisateur du festival Polar'Encontre. Avec les comédiens du Collectif Lieu-dit. Salle n°4.
- 18 h 30 : film Une affaire d'État (Éric Valette, 2009) présenté par Dominique Manotti.

Dimanche 27 septembre :
- 11 heures : présentation du numéro spécial de la revue 813 sur Chester Himes avec François Darnaudet, Ruth Fialho (universitaire) et Bernard Daguerre animée par Xavier Daverat (universitaire) suivie d'une présentation de la revue L'Indic. Salle n°4.
- 12 h 15 : film Le Coup de l'escalier (Robert Wise, 1959) présenté par Jeanne Guyon.
- 14 heures : comparution immédiate n°3 - Stéphanie Benson. Sous tente.
- 14 h 15 : "France, où va ton thriller politique ?" avec Marin Ledun, Jean-Paul Chaumeil et David Patsouris sur des investigations menées par Yan Lespoux. Salle n°4.
- 15 heures : "Les série", une rencontre préméditée entre Bernard Blancan, auteur et comédien, et Sébastien Gendron, auteur. Sous tente.
- 15 h 30 : rendez-vous avec... Christian Roux, présenté par Christophe Dupuis. Salle n°4.
- 16 heures : rendez-vous avec... Sébastien Gendron, présenté par Christophe Dupuis. Salle n°4.
- 16 h 30 : comparution immédiate n°4 - Guy Rechenmann. Salle n°4.
- 18 heures : film Un flic sur le toit (Bo Widerberg, 1975) présenté par Gunnar Staalesen.

Lundi 28 septembre :
- 14 heures : rencontre de Gunnar Staalesen avec les bibliothécaires de la Gironde, formation organisée par la B.D.P.

Parmi les invités : Stéphanie Benson | Max Cabanes | François Darnaudet | Jeanne Faivre d'Arcier | Sébastien Gendron | Marin Ledun | Dominique Manotti | David Patsouris | Christian Roux

Pied de page