k-libre - festival

- Oui, mais là, il est vraiment différent, observa Escrow. On ne sait jamais à quoi s'attendre. Il se comporte de façon bizarre. - Par exemple ? demanda Perry. - Eh bien, il s'est mis... à lire.
Tim Dorsey - Orange crush
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mardi 15 octobre

Contenu

Festival des littératures policières, noires et sociales 2013

MAJ vendredi 12 avril 2013
Affiche Festival des littératures policières, noires et sociales 2013
Pays : France

Festival des littératures policières, noires et sociales 2013



Adresse : Kuursal Besançon, 1, place du Théâtre, 25000 Besançon
E-mail :
Téléphone : 03.81.81.31.17 ou 06.08.03.43.43
Site :

Actualité

  • 08/01 Association: Jean-Jacques Reboux à Besançon (25)
  • 29/10 Café littéraire: Abdel-Hafed Benotman à Besançon (25)
  • 17/09 Salon: Hommage à Frédéric Dard à Besançon (25)
    La ville de Besançon dans le Doubs est bien connue des amateurs de polar pour son festival annuel des littératures policières, noires et sociales, organisé depuis plus de dix ans au seuil de l'été par l'association Pas serial s'abstenir. Voici qu'en 2010 le polar se fait bisontin hors de sa saison coutumière, à l'occasion du 9e Salon du livre "Les mots Doubs". Ce n'est pas un "salon polar" mais il se noircira à titre exceptionnel parce que l'on y rendra hommage à Frédéric Dard, disparu il y a dix ans.
    Le salon 2010 occupera le parc de la Gare d'eau de Besançon du vendredi 24 au dimanche 26 septembre et sera présidé par Daniel Picouly. L'hommage à Frédéric Dard se traduira notamment par une grande exposition d'œuvres de François Boucq, qui dessine les couvertures des San-Antonio depuis dix ans, a repris celles des autres livres de Frédéric Dard et continue à collaborer avec Patrice Dard, le fils de l'écrivain qui, on le sait, poursuit les aventures du célèbre commissaire. Patrice Dard sera d'ailleurs invité à Besançon, ainsi que sa sœur Joséphine (auteur d'une biographie de son père parue aux éditions Michel Lafon). À leurs côtés, d'autres membres de la famille Dard, des amis, des proches, des amateurs et des fans... Toute une foule pour faire la fête à San-A et à son créateur.
    Depuis 2002, l'on remet, dans le cadre de ce salon, un "prix du premier roman", sans distinction de genre. Les k-libristes noteront avec plaisir que, sur les huit titres de la sélection finale soumise aux suffrages du jury, trois sont des polars :
    - La Traque, de Muriel et Patrick Spens (Le Cherche Midi)
    - La Onzième plaie d'Aurélien Molas (Albin Michel)
    - Anges, de Julie Grelley (Albin Michel)
    Voilà qui réconfortera les inquiets, se demandant toujours si leur genre préféré est reconnu à ses justes valeurs littéraires...
    Liens : La Onzième plaie |Frédéric Dard, mon père, San-Antonio |Un pompier nommé Béru |Frédéric Dard |Joséphine Dard |Patrice Dard |François Boucq |Aurélien Molas |Pas serial s'abstenir

  • 13/09 Librairie: À boire et à lire à Besançon (25)

Le festival

C'est pour lui donner corps que l'association Pas serial s'abstenir a été créée en 1998. Et l'année même de la naissance associative avait lieu, en effet, la première édition d'un festival dont le profil avait commencé à germer dans l'esprit des organisateurs après qu'ils eurent assisté au salon Sang d'encre à Vienne, qui en était, à l'époque, dans sa prime enfance. Leur principale intention était d'instaurer, chez eux à Besançon, un événement qui permît aux lecteurs de rencontrer des auteurs de polar "pour de vrai" et dans un contexte chaleureux, presque amical, comme eux le pouvaient. Pour aller plus loin en ce sens, et dépasser l'ambiance trop banale de l'auteur-derrière-sa-table conversant avec son vis-à-vis de passage, les "pas serial" - mais sérieux malgré tout - ont imaginé assez vite d'organiser, le dimanche matin... une partie de pétanque réunissant auteurs et lecteurs ! Entre tirer et pointer, il est clair que les débats doivent largement excéder le cadre livresque. Depuis, ce rendez-vous d'un week-end est honoré chaque année, généralement en mai, et le festival a ainsi gagné au fil des ans ses galons de manifestation noire reconnue et appréciée.
On notera que le nom du festival est différent de celui de l'association fondatrice et organisatrice, ce qui n'est pas toujours le cas : sans doute s'agit-il de bien souligner ici que l'événement annuel n'est qu'une petite partie des activités associatives - qui sont diverses et vivantes tout au long de l'année - et que le festival concernent toutes les nuances tonales d'un genre qui ne couvre pas seulement des intrigues où des enquêteurs sont confrontés à des affaires criminelles et qui, de plus, a toujours de fortes résonances sociales.
Ce rendez-vous annuel est proposé au Kursaal, au cœur du centre ancien de Besançon. Construit à la fin du XIXe siècle pour accueillir des spectacles afin de divertir les curistes, cet ambitieux édifice, d'abord propriété privée, revint très vite à la ville qui en fit LE lieu de toutes les fêtes bisontines. Fermé en 1970 pour cause de vétusté, le Kursaal commence à être rénové en 1979 et, dès 1982, il redevenait le centre culturel rayonnant qu'il était à ses débuts. Un bel endroit pour un festival noir, qui à l'évidence le vaut bien...

Cette édition

Cela fait seize années que Besançon célèbre les littératures policières, noires et sociales. Une édition particulière placée sous une double dédicace à Joseph Bialot et Harry Crews, deux auteurs de mauvais genres au talent bien différent, mais qui ont eu la mauvaise idée de mourir dans l'année. Le festival s'offre un plateau de choix, et invite Marin Ledun à une rencontre en médiathèque, où il sera sans aucun doute beaucoup question de "social" tant l'auteur est investi. La suite est un mélange de rencontres, de dédicaces et de tables rondes, avec un axe Marseille-reste du monde symbolisé par un tournoi de pétanque le dimanche matin. Septième du genre avec, gageons-le, des Marseillais en forme, Serge Scotto, Maurice Gouiran et Jean Contrucci en tête. Alors, tu tires ou tu pointes ?

Liste des auteurs invités :
Frédéric Bertin-Denis, Jacques-Olivier Bosco, Philippe Carrese, Jean Contrucci, André Fortin, Maurice Gouiran, Jean-Paul Jody, Sophie Guerrive, Marin Ledun, Sophie Loubière, Jean-Luc Luciani, Dominique Manotti, Marion Mousse, Ada Nisen, Jean-Hugues Oppel, Patrick Pécherot, Fabrice Pichon, Annie Ramos, Patrick Raynal, Serge Scotto & Pascal Vatinel.

Programme :

Le festival se déroule à la salle Proudhon de Besançon, excepté la rencontre le vendredi avec Marin Ledun.

Vendredi 26 avril :
- 18 h 30 : rencontre avec Marin Ledun. (Médiathèque Pierre Bayle.)

Samedi 27 avril :
- 14 heures : ouverture du salon. Rencontres & dédicaces.
- 16 heures : Marseille "Mythes et réalités".
- 19 heures : apéro-musical.
- 20 heures : clôture.

Dimanche 28 avril :
- 10 heures : 7e tournoi de pétanque "Marseille vs Bezac".
- 14 heures : ouverture du salon. Rencontres & dédicaces.
- 15 heures : table ronde - Sophie Loubière, Nadine Adamy & Fanny Fétré.
- 18 heures : clôture.

Parmi les invités : Jacques Olivier Bosco | Philippe Carrese | Eoin Colfer | André Fortin | Maurice Gouiran | Jean-Paul Jody | Marin Ledun | Sophie Loubière | Jean-Luc Luciani | Dominique Manotti | Jean-Hugues Oppel | Patrick Pécherot | Fabrice Pichon | Annie Ramos | Patrick Raynal | Serge Scotto

Pied de page