k-libre - édito

Pour survivre à Warlock, il faudra qu'il soit imperméable aux balles.
Edward Dmytryk - L'Homme aux colts d’or
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

Stone Junction
"Œuvre culte de la contre-culture américaine... l'un de ces rares ouvrages capables de changer la vie...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 18 juillet

Contenu

Livres en perspective

MAJ mercredi 18 juillet

Livres en perspective
© Isabelle Roche / k-libre

29 octobre 2012 - Remettre en perspective, tel est le lot commun de tous les acteurs du livre, qu'ils soient écrivains, éditeurs, libraires, bibliothécaires, chroniqueurs ou lecteurs. Alors que la rentrée littéraire s'épuise, que les festivals se multiplient, que les prix littéraires accouchent de leurs non surprises et de leurs manques profonds d'originalité, avoir un bagage qui permet de remettre en perspective serait de bon aloi. Et quand on regarde cette quinzaine littéraire noire et les ouvrages qu'elle nous propose, l'on se dit que ses remises en perspective ont de nombreuses facettes.

Il y a d'abord le travail éditorial. Celui qui consiste à reprendre des œuvres phares déjà éditées et à les proposer dans une nouvelle traduction. C'est le cas des éditions Rivages avec Nous avons toujours vécu au château, de l'Américaine Shirley Jackson. Un roman à la frontière des genres avec un héritage fantastique et une atmosphère gothique. Peut-être pas un roman noir. Sûrement un objet littéraire. Mais celui-ci ne laissera pas insensible. On pourrait remercier à satiété les éditions Rivages qui ces dernières années ont multiplié les retraductions, des roman de Maj Sjöwall et Per Wahlöö à maintenant Jim Thompson. Autant dans le premier cas, les nouvelles traductions qui s'accompagnaient de préfaces inédites qui recontextualisaient les romans par deux voix distinctes, l'approche était intéressante, autant dans le cas de Jim Thompson (nous rendront hommage prochainement à ces traducteurs qui ont a lourde tâche de reprendre des classiques et de les dépoussiérer), l'ajout marketing d'un cartouche "la première traduction intégrale" déçoit quelque peu. On aurait aimé le même apport et non une assertion froide qui trouve écho dans les pages de titre "Ce livre est paru à la Série Noire en 19... sous le titre... dans une traduction incomplète", qui dévalorise le premier éditeur et qui pour le coup ne recontextualise pas, ne remet pas en perspective.

La perspective c'est aussi le travail du préfacier. Dans le domaine policier, l'un des plus rigoureux est sans doute François Rivière. L'éminent spécialiste de littérature policière et populaire, se propose de vous faire découvrir les romans que l'écrivain britannique Margery Allingham a consacrés à son aventurier Albert Campion. Vous savez, ces romans qui fleurent bon la naphtaline à l'atmosphère désuète. Vous aurez cinq raisons de vous familiariser avec un individu étrange à la silhouette passe-partout et au geste nonchalant. Recontextualiser, là aussi c'est important. Rapporter qu'à une époque où Agatha Christie régnait, ce n'était pas forcément sans partage.

On pourrait en dire autant et tout autant différemment des autres ouvrages qui font la une de cette lettre d'information. Disons en quelques mots que le très original Enig Marcheur, de Russell Hoban, œuvre pour une nouvelle écriture, un autre langage, qui à l'instar de La Disparition, de Georges Perec, ce roman sans "e", vous promet un syndrôme très particulier et que nombre de jours après vous aurez du mal, à juste dessein, à écrire en bon françois. Que s'il apparait fort classique, Atom[ka], le nouveau thriller de Franck Thilliez, prouve que l'on peut toujours innover pour peu que l'on ait du talent et de l'envie. Qu'enfin, avec cette Histoire vrais des tueurs fous du Brabant, la perspective prend une autre dimension, celle qui ouvre ses portes aux interrogations et aux idées qui ne sont guère loin du complotisme.

Vous l'aurez compris, la perspective a enncore de bons jours devant elle, la recontextualisation aussi. Et franchement qui s'en plaindra ? Cela étant dit, outre des chroniques régulières, des articles singuliers, vous trouverez aussi en ces pages une interview de Marie Neuser, l'avis concernant Cité 19, le feuilleton radio imaginé par Stéphane Michaka, une vidéo montrant Graham Hurley (son roman réédité chez Folio, L'Autre côté de l'ombre, fait l'objet d'un concours en nos pages), les derniers prix littéraires référencés, les festivals du moment, quelques fanzines décryptés, un grand nombre de chroniques d'ouvrages, des DVD... Du ludique, de la culture, de l'engouement... Le tout dans une certaine perspective !

Liens : Shirley Jackson | Jim Thompson | Maj Sjöwall | Per Wahlöö | François Rivière | Jean-Paul Gratias | Pierre Bondil | Agatha Christie | Margery Allingham | Russell Hoban | Franck Thilliez | Marie Neuser | Stéphane Michaka | Graham Hurley
Par Julien Védrenne

publicité

Pied de page