Dépêche | Une dame de 150 ans...

Il avait suffi de quelques heures pour que la situation change du tout au tout. Pendant le trajet en voiture, Paul-Émile repensa à ce dont il avait parlé avec Violette Dragon le matin même, concernant son choix de carrière, et il se dit à nouveau que, quelles qu'en soient les raisons, il avait le sentiment d'avoir fait le bon choix.
Isabelle Letélié - Complot tentaculaire
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 19 mai

Contenu

commémoration

MAJ dimanche 19 mai

Une dame de 150 ans...
17/12/2009

Une dame de 150 ans...
Les pulp novels aussi bien que la littérature dite "gothique" ont indéniablement une dette envers The Woman in White, le roman qui, en 1859, connut un énorme succès et contribua à asseoir la notoriété de son auteur, l'écrivain britannique Wilkie Collins (8 janvier 1824 – 23 septembre 1889).
The Woman in White fut d'abord publié sous forme de feuilleton dans le magazine fondé par Charles Dickens, All the Year Round, entre le 26 novembre 1859 et le 25 août 1860. Pour commémorer le 150e anniversaire de cette publication, le journaliste anglais Paul Lewis - fondateur de la Wilkie Collins Society, auteur de divers travaux concernant l'écrivain et l'époque victorienne, et qui par ailleurs dispose depuis quatorze ans d'un site extrêmement riche par lequel on accède aux vastes ressources qu'il a réunies autour de Wilkie Collins - a mis en place un très ambitieux projet. Jugez plutôt : il s'agit de rééditer en feuilleton l'ensemble du roman, à raison d'un épisode par semaine - et aux mêmes dates qu'il y a cent cinquante ans - sous forme de fichiers .pdf reproduisant le texte et les images tels qu'ils ont été publiés dans All Year Round. Quatre épisodes sont déjà disponibles. Pour connaître le détail du projet et le calendrier des livraisons, suivez ce lien.
Nous avons eu connaissance de ce projet grâce à Duane Spurlock, créateur du webzine Pulp Rack, qui consacre à l'événement son dernier article.


Liens : Wilkie Collins

Par Isabelle Roche

Pied de page