Dépêche | Brin de noir chez Marianne

Le diable a effectivement été utilisé pour faire peur aux enfants, à des populations entières, et même à certains curés, il faut l'avouer. Ce n'est pourtant qu'une légende. Je n'entrerai pas dans les détails, mais il existe ce qu'on peut appeler diable, démons ou forces du mal. Mon objectif n'est pas de vous en convaincre et je vous demanderai juste de me croire, l'espace de quelques minutes.
Jacques Vandroux - Au cœur du solstice
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

lundi 24 juin

Contenu

revue

MAJ lundi 24 juin

Brin de noir chez Marianne
01/07/2009

Brin de noir  chez <em>Marianne</em>
Une précédente dépêche vous informait que l'hebdomadaire Marianne avait une rubrique tout exprès dédiée au polar, "Boulevard du crime". Il arrive aussi que soit exploré le genre hors boulevard ; ainsi dans le numéro 638 de la semaine du 11 au 17 juillet trouve-t-on une chronique-éclair (une dizaine de lignes) du roman échiquéen Mat de Ronan Bennett (éditions Sonatine, 295 p.) et le premier volet d'une fresque estivale en sept épisodes consacrée aux "héros populaires". Signé Guy Konopnicki, l'article présente un portrait rapide en deux colonnes de Chéri-Bibi, le personnage créé par Gaston Leroux.


Liens : Gaston Leroux

Par Isabelle Roche

Pied de page