Dépêche | Leif Davidsen à la Maison du Danemark

Alerte à toutes les voitures, alerte à toutes les voitures. Recherchons une banque volée, environ quatre mètres de haut, bleue et blanche...
Donald Westlake - Comment voler une banque
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 23 mai

Contenu

colloque-conférence

MAJ jeudi 23 mai

Leif Davidsen à la Maison du Danemark
10/03/2016

Leif Davidsen à la Maison du Danemark
Le 18 mars 2016 à 19 heures est organisée à la Maison du Danemark (142, avenue des Champs-Élysées - 75008 Paris) une rencontre avec les auteurs Anne-Cathrine Riebnitzsky et Leif Davidsen, tous deux publiés aux éditions Gaïa. Cette soirée est organisée par le service culturel de l'Ambassade du Danemark en collaboration avec l'Association France-Danemark et les éditions Gaïa. Elle sera animée par la journaliste littéraire Marie-Madeleine Rigopoulos sur le thème "Le Romancier témoin du monde contemporain".
Si les k-libristes ne connaissent pas encore Anne-Cathrine Riebnitzsky, celle-ci vient de publier ce mois Les Guerres de Lisa, un ouvrage qui se base principalement sur son expérience dans l'armée, puis comme conseillère auprès du ministère danois des Affaires étrangères en Afghanistan (notamment auprès des femmes opprimées). En revanche, le nom de Leif Davidsen doit forcément vous parler. Auteur de romans policiers et d'espionnage, cet ancien journaliste spécialiste de l'ex-bloc de l'Est et de la Russie vient dernièrement de voir son nouveau roman, La Mort accidentelle du patriarche, être traduit et publié. Il s'agit d'un drame russe sur les (més)alliances entre religion et politique. Ces deux auteurs vous parleront mieux que nous de tous ces sujets rapidement évoqués à l'occasion de cette rencontre-vente-dédicaces dont l'entrée est libre.


Liens : La Mort accidentelle du patriarche | Leif Davidsen

Par Julien Védrenne

Pied de page