Dépêche | Sélection 2015 du Prix Maisons de la presse

La vie, il le savait, n'était qu'un bond momentané au-dessus de la mort. Ce soir, sa trajectoire lui ferait goûter au véritable opium du peuple, l'éjaculation.
Samuel Fuller - La Grande mêlée
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

jeudi 20 juin

Contenu

prix littéraire

MAJ jeudi 20 juin

Sélection 2015 du Prix Maisons de la presse
17/03/2015

Sélection 2015 du Prix Maisons de la presse
On ne le dirait pas, mais c'est déjà la quarante-cinquième édition du prix décerné par le réseau Maison de la presse, prix généraliste s'il en est. La présélection de quinze ouvrages a été dévoilée ce mardi 17 mars. Parmi les romans pour concourir, il s'en trouve évidemment quelques uns de très k-librés pour des raisons diverses et variées. Si Sandrine Collette et ses Six fourmis blanches fait office de "polardeuse" affirmée (elle est éditée dans la collection "Sueurs froides" chez Denoël), et Jacques Expert de maître du thriller avec ses Deux gouttes d'eau (Sonatine), il y a nombre d'auteurs sélectionnés qui écrivent ou ont écrit des romans noirs, sombres, sociaux et policiers à l'instar de Laurent Gaudé, Daniel Piccouly, Fabienne Juhel et Patrick Bard. Lauréate en 2006 pour Les Yeux jaunes du crocodile (Albin Michel), la romancière Katherine Pancol est la présidente du prix. Les jurés devront décider qui succèdera à François d'Épenoux (Le Réveil du cœur, Anne Carrière) le 20 mai prochain. La remise du prix se fera ce jour-là à partir de 18 h 30 au Centre national du livre de Paris.

Sélection du Prix Maison de la presse 2015 :
- Danser les ombres, de Laurent Gaudé (Actes Sud) ;
- Le Cri muet, de Daniel Piccouly (Albin Michel) ;
- Six fourmis blanches, de Sandrine Collette (Denoël) ;
- La Surface de réparation, d'Alain Gillot (Flammarion) ;
- Évariste, de François-Henri Désérable (Gallimard) ;
- Big Daddy, de Chahdortt Djavann (Grasset) ;
- La Part des ombres, de Gaëlle Nohant (Héloïse d'Ormesson) ;
- Pardonnable, impardonnable, de Valérie Tong Cuong (Jean-Claude Lattès) ;
- Zelda Zonk, de Laurence Peyrin (Kero) ;
- La Vie est facile, ne t'inquiète pas, d'Agnès Martin-Lugand (Michel Lafon) ;
- La Promesse, de Jean-Guy Soumy (Robert Laffont) ;
- La Chaise numéro 14, de Fabienne Juhel (Le Rouergue) ;
- Poussières d'exil, de Patrick Bard (Le Seuil) ;
- Deux gouttes d'eau, de Jacques Expert (Sonatine) ;
- Au moins il ne pleut pas, de Paula Jacques (Stock).


Liens : Six fourmis blanches | Fabienne Juhel | Patrick Bard | Laurent Gaudé

Par Julien Védrenne

Pied de page