Dépêche | Michel Bussi président de Nolim by Carrefour 2014

Si nous avions eu un peu plus de temps, je t'aurais proposé une partie de roulette russe, Raclure. J'adorais la roulette russe. J'y avais joué avec des barons de la came latinos.
Karim Madani - Le Jour du fléau
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 20 mars

Contenu

prix littéraire

MAJ mercredi 20 mars

Michel Bussi président de Nolim by Carrefour 2014
08/12/2014

Michel Bussi président de Nolim by Carrefour 2014
"Méfiez-vous des apparences !
Ça y est, c'est reparti pour une nouvelle édition du concours de nouvelles Nolim by Carrefour via votre site désormais célèbre, jedeviensecrivain.com. Comme Maxime Chattam l'année dernière, c'est à moi que revient le droit de vous imposer le thème.
Cette année, il va falloir se méfier des apparences.
Je défie chacun de vous d'intégrer dans son histoire un faux-semblant, un quiproquo ou un malentendu – à savoir un élément du récit qui emmène le lecteur dans une fausse direction – avant d'en révéler la vérité dans les vingt dernières lignes. Ce faux-semblant peut constituer l'axe principal du récit ou n'être qu'un thème secondaire, selon l'inspiration de chacun.
En dehors de cette contrainte, chaque participant est libre d'investir le genre de son choix et d'aborder n'importe quel thème, pourvu que son texte fasse entre 30000 et 40000 signes (espaces comprises).
J'attends de vos nouvelles ! Bonne chance à tous.
Michel Bussi"

Telle est la teneur de l'édito du romancier français que l'on peut lire en page d'accueil du site jeveuxdevenirecrivain.com qui propose le concours de nouvelles Nolim by Carrefour. Ce concours sur fond de défi littéraire assure au lauréat de signer un contrat pour son premier roman après d'une nouvelle. Pour cette deuxième édition, Michel Bussi, le parrain, à partir des cinq à dix candidats finalistes, désigne le lauréat, qui voit alors sa nouvelle publiée sur nolim.fr, puis il signe avec les éditions Ipanema un contrat d'auteur qui prévoit l'accompagnement dans l'écriture de son premier roman. Roman qui sera publié et diffusé sur le territoire français.
Une initiative qui n'est pas très originale mais qui devrait avoir du succès tant le nombre d'auteurs en herbe voulant être édité va croissant. Le concours, bien que généraliste, s'appuie déjà sur deux auteurs de mauvais genres qui aiment à surfer pour l'un sur le fantastique horrifique et pour l'autre sur le policier. Mais cette édition en est déjà à sa dernière ligne droite puisque jeudi 18 décembre, à la Gaîté lyrique, Michel Bussi dévoilera le nom du lauréat de la deuxième édition de ce prix Nolim by Carrefour. Gageons qu'avec les contraintes initiales, le vainqueur aura été voir vers les littératures policières.
Pour celles et ceux qui découvrent ce concours (auquel ils peuvent participer soit activement en écrivant une nouvelle à contraintes soit en devenant juré), il faudra attendre la troisième édition. Une édition qui pourrait être parrainée par Franck Thilliez, Karine Giébel ou Bernard Werber, histoire de rester dans la ligne initiale.

jedeviensecrivain.com


Liens : Michel Bussi | Maxime Chattam

Par Julien Védrenne

Pied de page