Dépêche | Deuxième sélection 2014 du Prix Renaudot

Le propre du renseignement extérieur est de violer les lois des autres pays pour obtenir des renseignements. Pas de se faire prendre la main dans le sac.
Jean-François Miniac - Les Grandes affaires d'espionnage de France
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 20 mars

Contenu

prix littéraire

MAJ mercredi 20 mars

Deuxième sélection 2014 du Prix Renaudot
07/10/2014

Deuxième sélection 2014 du Prix Renaudot
Neuf romans et quatre essais figurent dans les deuxièmes sélections du Prix Renaudot. Et parmi les neuf romans, il s'en trouve un déjà chroniqué sur k-libre en attendant notre lecture d'un deuxième. Il est par ailleurs intéressant de noter que ces deux ouvrages sont des enquêtes littéraires qui, il est vrai, ont tendance à se multiplier aujourd'hui. C'est ainsi que pour son premier roman, Pierre-Yves Leprince fait revivre Marcel Proust (une première et large brèche avait d'ailleurs été ouverte chez Viviane Hamy avec Meurtre chez tante Léoni d'Estelle Monbrun ; ces mêmes éditions Viviane Hamy qui publient aujourd'hui Le Fantôme du petit Marcel d'Élyane Dezon-Jones - véritable nom d'Estelle Monbrun - et Stéphane Heuet). Quant à Kamel Daoud, il se fait l'écho du frère de l'Arabe, dans L'Étranger, d'Albert Camus, un frère qui vit dans l'ombre d'une mère oppressante et dans le souvenir d'un frère absent. Un roman entre douceur, noirceur et intelligence d'écriture. Une prochaine sélection sera établie le 28 octobre.

Deuxième sélection 2014 du Prix Renaudot :
- Meursault, contre-enquête, de Kamel Daoud (Actes Sud) ;
- Le Rois disait que j'étais le diable, de Clara Dupont-Monod (Grasset) ;
- Charlotte, de David Foenkinos (Gallimard) ;
- L'Écrivain national, de Serge Joncour (Flammarion) ;
- Les Enquêtes de monsieur Proust, de Pierre-Yves Leprince (Gallimard) ;
- La Femme qui dit non, de Gilles Martin-Chauffier (Grasset) ;
- La Musique des illusons, de Jean-Marc Moura (Albin Michel) ;
- Pétronille, d'Amélie Nothomb (Albin Michel) ;
- Pas pleurer, de Lydie Salvayre (Le Seuil).


Liens : Meursault, contre enquête | Kamel Daoud | Albert Camus

Par Julien Védrenne

Pied de page