Dépêche | Mise à jour de Polarbase

C'est une simple histoire d'amour entre un garçon et une fille qui n'a rien à voir avec les problèmes raciaux, ni avec la politique, ni avec l'Éducation nationale, nom de Dieu...
Donald Westlake - Envoyez les couleurs
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

1994
Il est très symbolique que le troisième roman d'Adlène Meddi s'ouvre et se clôture par une scène ...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 14 novembre

Contenu

site Internet

MAJ mercredi 14 novembre

Mise à jour de Polarbase
28/06/2013

Mise à jour de Polarbase
Depuis de très nombreuses années, Alain Melchior complète une base de données sous Access des romans policiers édités en France. Pour y avoir accès, il faut impérativement avoir le logiciel de Microsoft et être sur PC avec un système d'exploitation pas trop récent. Ce travail impressionnant qui aujourd'hui représente onze mégaoctets de données est totalement gratuit et téléchargeable, et se veut en outre viral. Vous trouverez toutes les consignes propre à son utilisation dûment écrites (ce qui représente avouons-le que quelques lignes, et ne doit donc pas vous effrayer). Alain Melchior fait ce travail titanesque tout seul mais il n'est absolument pas hostile à des aides extérieures. Bien au contraire. Nous avons choisi délibérément d'insérer à la suite de cette présentation le fichier Word présent en page d'accueil du téléchargement de Polarbase, qui en dit bien plus long sur le quotidien des recherche policières de ce documentaliste.

Site Polarbase
Télécharger Polarbase

Polarbase est une base catalographique gratuite des livres policier, thriller, noir et espionnage parus en France et dans les pays francophones, écrits en français ou traduits. Elle est réalisée avec le logiciel "Access" de Microsoft. Elle ne peut donc être exploitée que sur un PC possédant ce programme. Je sais, ça limite un peu son usage, mais franchement, je ne vois pas quoi y faire1... Quant à la transposer telle quelle sur Internet ?... Mission impossible. Je n'ai souvent que trop entendu de "Yaka"2 !! Pour en augmenter l'accès, je reste toutefois à la version XP d'Access (2000), qui me convient très bien, et qui est de toute façon exploitable avec toutes les versions postérieures. Il ne doit pas être bien difficile de trouver une version ancienne.

Ce travail résulte donc d'une saisie forcenée des données catalographiques3 mises en forme et avec des possibilités d'extractions telles qu'on n'a jamais rien connu d'équivalent dans ce domaine. Le contenu proprement dit n'est donc autre que le relevé, la mise en ordre et la restitution de multiples sources qu'il serait lassant ici d'énumérer toutes4. J'en parle cependant un peu plus bas pour les principales.

Il comporte tous les auteurs (que j'ai pu trouver) de langue française ou étrangers traduits et de toutes les éditions possibles de leurs œuvres.
J'ai décidé toutefois, d'un commun accord avec moi-même de ne pas indiquer les éditions club (quoique...). Ainsi on ne trouvera pas les titres reparus sous les éditions le Grand livre du mois, les éditions de la Seine, France loisirs,etc. J'indique néanmoins quelques livres parus chez ces derniers lorsqu'il s'agit de la première édition - cela arrive quelquefois et le cachet de l'éditeur fait foi ! - ou lorsque le livre y paraît sous un autre titre ou tout autre particularité notable... Mais bon on trouve aussi quelques éditions club que vous trouverez bien à l'occasion de vos découvertes...

Par contre j'ai inclus toutes les éditions en gros caractères et lorsque j'en trouve les mentions, les ouvrages traduits en braille.

De même je n'indique pas les rééditions sous le même titre ou dans la même collection sous le même numéro, sinon parfois dans une note. Je ne les indique que si le titre, le numéro de collection changent ou bien entendu le traducteur ou encore tout changement significatif.

Un cas de conscience s'est posé lorsque j'ai vu commencer à fleurir toutes ces éditions à compte d'auteur. À "mon époque" on ne connaissait guère que La Pensée universelle. Au début j'ai fait l'impasse puis j'ai vu des auteurs publiés chez des éditeurs "normaux" qui commençaient à publier sous ces formes. Certains produisent même beaucoup. Alors, mon rôle n'étant pas de juger, j'ai décidé d'inclure toutes ces œuvres même si elles n'existent peut-être qu'en 9 ou 10 exemplaires pour la famille et les amis... Je lis ici ou là de nombreuses remarques acerbes contre ces "éditeurs". Là encore, ce n'est pas à moi de juger. Les principales semblent être, au nombre des textes proposés, Édilivre, Publibook et TheBookEdition. Ceci dit, cela ne représente guère au total qu'à peu près 5 % du tout.

Par contre je n'indique pas les œuvres (des nouvelles bien souvent) qui n'existent qu'en ligne. L'existence virtuelle et sujette à changement me semble poser trop de problèmes d'un point de vue catalographique, même si c'est peut-être l'avenir.

Enfin ne figurent pas (quoique encore...) les œuvres écrites pour la jeunesse. J'ai beaucoup de documentation en réserve sur le sujet, alors un jour peut-être...

Les sources :
Elles sont de deux types : informatiques et livresques.

Les sources informatiques les plus importantes sont :

Le Catalogue BN-OPALE
C'est un site absolument incontournable. (Quand il fonctionne !) On ne peut être qu'ébahis devant le travail réalisé par ces documentalistes. Cependant, en plus de ces problèmes de dysfonctionnement récurrents et inchangés depuis trois ans (!), on y rencontre quelques "défauts" (si on peut appeler cela ainsi...).

En principe on devrait y trouver TOUTE l'édition française puisque le dépôt légal des œuvres éditées est obligatoire. Curieusement, ce n'est pas toujours le cas. Même dans des éditions absolument connues, il manque quelques titres. Mais bon ne chipotons pas. Manquent beaucoup de titres dans les éditions de type Harlequin, assimilées à la presse (quelques unes s'y trouvent, allez savoir pourquoi celles-là)5.

Le gros problème du Catalogue BN-OPALE reste le système de restitution des données assez sommaire. Recherche par nom ou titre. On peut aussi chercher par collection, mais là franchement, faut avoir envie de se faire du mal. Aucun classement si ce n'est par date et il faut ouvrir toutes les fiches !

Documentaliste de métier, j'ai souvent constaté pour avoir fréquenté de très, très, très nombreuses sources de documentation que si la Saisie est presque toujours exemplaire et correspondant à des normes scientifiques nationales ou internationales implacables, la restitution des données à des fins catalographiques (comme pour mes besoins) ou simplement intellectuelles sont vraiment limitées, voire déplorables. Je me souviens en avoir parlé jadis avec la Directrice de la BILIPO (où j'avais déjà noté ce problème sur leur base) qui ne voulait pas me comprendre. Les professionnels de la documentation ne semblent reconnaître que la saisie des données. Dommage.

Par exemple il est impossible de travailler dans BN-OPALE en ne sachant pas exactement ce que l'on cherche. Il est impossible de trouver ce qui existe mais dont on ignore l'existence, sinon par le plus grand des hasard. Et c'est bien dommage. À la BILIPO, par exemple, on découvre plus de choses en fouinant directement dans les ouvrages dans la Bibliothèque que dans la base. Il faudrait pouvoir télécharger toute la base pour y travailler tranquillement chez soi, par exemple en supprimant ce qui est exploité pour découvrir des merveilles dans ce qui reste et dont on ignorait l'existence, mais là, macache bono ! INTERDIT ! Autre problème de la documentation en France : la rétention d'information6.

Autre petit détail mais qui a une certaine importance. Les fiches BN-OPALE ne fournissent pas la date d'édition originale des œuvres étrangères dans leurs pays d'origine... Ce qui fait qu'il n'existe aucune source où l'on peut trouver TOUTES les infos7.

Le site Bibliopoche
Un excellent site qui regroupe (presque) toutes les collections de livres en poche - parfois assez anciennes - (couplé avec le site Livrenpoche qui lui, fait de la vente - et où l'on trouve parfois des choses très intéressantes).
Hélas ici aussi la restitution des données est très sommaire (uniquement par auteurs, titres ou par numéros et les listes (comme souvent sur Internet) peuvent être limitées en nombre (souvent cinq cents). Ce qui pour moi est une aberration...

Mais j'y ai souvent trouvé un numéro de collection manquant ailleurs, ou un traducteur.

Pour les recherches sur les livres plus anciens, le site forum À propos de littérature populaire est épatant. Ce site fourmille d'informations. Ce sont des collectionneurs un peu fêlés (comme moi) qui ne négligent vraiment rien... Seul défaut, comme dans tout forum, c'est un peu fouillis même s'il y a parfois une réelle volonté de regrouper les informations.

Le site Fiches livres. On y trouve une liste impressionnante d'auteurs avec leurs œuvres résumées. Hélas une bibliographie très sommaire. Il m'a servi à compléter notamment bon nombre de dates de naissance... Et quelques auteurs inconnus ! Étonnant, non ?

Le site canadien de la revue Alibis est une pure merveille. Les canadiens sont des chefs en matière de documentation ! Et outre les détails des quarante-quatre numéros de leur belle revue, Norbert Spehner offre un grand nombre de catalogues divers par thèmes ou pour les éditions à proprement parler canadiennes par année. J'y ai aussi découvert de nombreux auteurs africains de langue française ! Aller au Québec pour cela, faut le faire, non ? Un travail de maître que je salue bien bas !

Les nombreux sites d'éditeurs ou d'auteurs (c'est plus facile qu'il y a vingt ans) – presque tous les éditeurs ont leur site aujourd'hui. Dans ce domaine toutefois, le meilleur côtoie le beaucoup moins bien.
D'abord on n'y trouve que ce qui est disponible (ce sont surtout des sites marchands avant d'être des aides à la documentation). Certains sont très bien faits d'autres sont lamentables. Certains fournissent de nombreuses infos (dates, numéros des collections etc.), d'autres que dalle ! Et si les petits éditeurs répondent volontiers aux questions, les grands éditeurs brillent souvent par leur désintérêt. On y trouve malgré tout beaucoup de bonnes informations.

Là où le bât blesse presque partout, c'est pour les recueils de nouvelles – soit d'un auteur, soit des collectifs – ils ne sont pratiquement jamais dépouillés sur les sites d'éditeurs et là c'est la croix et la bannière pour trouver de l'information. Je passe des heures pour cela à fouiller sur Internet. Je consulte sans relâche dans les bibliothèques, les médiathèques ; je me balade aussi, furtivement, et parfois sous une grande cape noire dans les librairies avec mon calepin et mon crayon, pour noter les auteurs, les titres, les traducteurs, les titres originaux – cela peut-être harassant... Mais parfois aussi payant.

Je note toutefois le site k-libre qui offre le descriptif et les critiques de nombreux livres de nouvelles avec tous les détails ! C'est assez rare pour être signalé.

Merci Messieurs...

Il reste malgré mes efforts de nombreux titres qui ne sont pas dépouillés.
Si vous avez une idée, un site, une source quelconque... Ou encore si vous avez l'un de ces livres, soyez gentils de m'en communiquer le contenu. La liste se trouve en page d'accueil de Polarbase sous le bouton "Help Me.

Les sources "imprimées" !

Les Livres du mois
La base indispensable et inévitable est le complément de la revue Lire qui se nomme "Les Livres du mois" et qui donne les fiches signalétiques plus un petit résumé des livres mis au dépôt légal (enfin presque tous – voir ci-dessus). Ce serait si simple si la BN-OPALE proposait de la même façon les nouveautés, mois par mois. Du coup on doit travailler sur deux supports quasi identiques. Les titres originaux n'y figurent hélas pas et manquent assez souvent dans cette revue des indications de collection, de numérotation, de traducteurs, etc. Il faut alors jeter un œil aux bases ci-dessus...
Cinquante pour cent de la mise à Jour présente est tirée de ses pages8.

Les très nombreux ouvrages généraux publiés sur le sujet. J'en ai consulté des dizaines !

Les problèmes :

Auteurs difficiles
Certains auteurs à l'&oelig:uvre sur-éditée posent de nombreux problèmes et il est difficile, voire impossible par le biais d'une telle base de données de faire un travail exhaustif et correct. Par ordre de difficultés le trio des infernaux (ales) est : Georges Simenon, Agatha Christie et Arthur Conan Doyle.

Simenon a été, et est toujours, très édité et on a du mal de s'y retrouver dans les multiples collections notamment celles des Presses de la Cité entre les années 1950 et 1980. Rien n'est clair ? Certaines dates sont curieuses sur la BN mais il s'agit souvent de rééditions or j'essaye dans la mesure du possible de noter les éditions originales.
Enfin beaucoup de textes sont d'abord parus dans la presse et il est difficile de tout retrouver surtout lorsqu'on est provincial. J'ai entendu parler d'une importante bibliographie sur Simenon qui vient de sortir. Il faudrait que j'y prête un œil. Je vais encore être accusé de pillage !

Pour les anglais, c'est encore pire car il y a en plus les différentes traductions ! Pour Sherlock Holmes, c'est le casse-tête absolu. J'ai fait de subtiles modifications de fonctionnement dans la base qui ne servent en gros qu'à ces trois-là. Mais c'est quasi impossible de réaliser quelque chose de correct et exhaustif.

Des erreurs :

Bien entendu, un tel travail, malgré le soin que j'y apporte, ne peut être totalement exempt d'erreurs. Elles concernent surtout la biographie sommaire des auteurs et des notions parfois très vasouillardes comme les pseudonymes. Assez rarement le catalogue proprement dit car je vérifie presque tout en passant notamment lorsque j'ai un doute par le filtre de BN-OPALE qui présente lui très, très peu, de fautes. Il peut donc y avoir ici ou la des "coquilles" des erreurs de frappe. J'en corrige régulièrement.

Il m'arrive de rencontrer de vraies "fôtes" d'orthographe et cela heurte un peu ma formation Universitaire de littéraire et surtout de grammairien. C'est assez souvent dû à l'écriture informatique – je m'en tire assez bien comme cela - mais j'avoue qu'il y a encore ici où là un accent circonflexe (l'hirondelle de l'orthographe...) oublié ou une double consonne hasardeuse. Mais c'est tout de même assez rare...

Une autre erreur fréquente est le genre des livres. Je ne peux pas tout lire et il m'arrive d'introduire des ouvrages qui ne relèvent pas tout à fait du genre traité. Il peut se glisser des aventures pures, des fantastiques ou des S-F. par exemple. Non que je rejette ces genres comme impropres mais si je commence j'en arrive en fait à cataloguer toute la littérature. C'est d'ailleurs d'autant plus compliqué que de nombreux textes de ces genres se croisent volontiers avec les genres traités, policier, thriller, etc. Lorsque je suis sûr de mon fait, je les entre. Parfois, je suis totalement dans l'erreur par manque d'informations. D'une manière générale je préfère dans ce domaine le relâchement à la restriction.

Les erreurs de biographie sont plus fréquentes à mon sens. D'abord parce que ce n'est pas facile à vérifier, qu'une info chasse l'autre et que je ne peux tout de même plus me faire envoyer des extraits de naissance de tous les auteurs pour être sûr9.

Aussi de nombreux problèmes liés au pseudos. Ceux qui travaillent un peu sur le sujet savent le marasme dans lequel nous sommes, surtout pour toute la littérature de la première moitié du XXe, les petits fascicules etc. Entre les certitudes de la veille démontibulées le lendemain, les imprécisions, ceux qui voient des Frédéric Dard partout : une vache n'y retrouverait pas son veau.

L'erreur peut-être "intellectuelle" ; j'entends par là une erreur réelle, une date erronée ou un pseudo attribué "volontairement" par erreur. Elle peut aussi être – et c'est assez souvent le cas – technique. Un travail comme Access n'est pas un texte qu'on écrit comme ici, avec Word, par exemple. Il s'agit de tables (en fait, des listes) dans lesquelles on introduit des données. Ainsi, si vous allez dans la partie tables, vous verrez que j'en utilise une dizaine. (Dans ma base de saisie – très différente de ce que vous connaissez - il y en a plus du double.) Il existe par exemple une table Auteur et une table Pseudo. Ces tables sont liées entre elles par d'inextricables liens, un peu, toutes proportions gardées, comme les neurones de "certains" de nos cerveaux. Ces liens sont figurés par des numéros. Mon travail n'est pas entièrement automatisé et si j'ai le malheur de mettre un mauvais numéro...10 Aïe aïe, c'est foutu. Un pseudo se retrouve inexplicablement lié à un auteur qui n'avait rien réclamé.

À ce sujet je réclame donc un tout petit peu de tolérance et qu'on évite de me faire passer sous les fourches caudines de l'incompétence. Certain forum m'a une fois pris (gentiment) à partie pour une erreur grossière d'attribution de pseudonyme, me demandant de "mieux vérifier mes sources". Or s'il y a quelqu'un qui vérifie ses sources c'est bien moi. Il s'agissait simplement d'une belle erreur décrite ci-dessus et un changement de numéro a remis tout en ordre.

Manques :

Malgré tous mes efforts il manque forcément de nombreux auteurs, de nombreux titres, de nombreuses éditions. Mais ce n'est pas volontaire... Chaque jour apporte ses additions, ses corrections.

D'une manière générale, n'hésitez pas à me signaler le moindre ajout à apporter, la moindre source à consulter, la moindre erreur qui sera corrigée dans la version suivante. J'indique des pistes de recherche sous le bouton "Help Me".

Voilà, vous savez à peu près tout. J'espère que ce nouveau départ de Polarbase saura trouver l'auditoire qu'il mérite et que je n'aurai pas fait ce travail pour des "pruneaux" ou pour peau de "balle".

Je connais l'ampleur du travail réalisé, je sais qu'il s'agit de quelque chose d'un peu hors normes mais je n'en tire personnellement aucune vanité, aucune gloire ni aucun avantage.

Merci de le soutenir et de le faire connaître.

Et comme vous avez été gentil de me lire jusqu'ici, je vous offre en annexe 2 une petite nouvelle que j'avais écrite en 2004 – à force de fréquenter tous ces auteurs et ce genre de littérature on ne peut être que tenté - j'écris très peu de fiction : pas la patience, pas le temps, pas toujours d'idées – chacun son truc... Je l'avais signée Khad Odami parce que c'est bien de cela qu'il s'agit.

J'espère que ça vous plaira.

Notes de bas de page :
1. J'ai commis entre 1980 et 2004 un énorme travail catalographique du même type consacré celui-ci à la musique française des XIXe et XXe siècles. Réalisé également sous Access, j'avais alors obtenu la participation de trois informaticiens fort sympathiques (parce que là, je n'y connais absolument rien) pour réaliser une compilation du code-source sous Visual Basic. Bien entendu, tout le monde n'a pas comme moi la fibre philanthropique et il m'a bien fallu trouver de quoi les payer un peu. On a donc réalisé un CD-ROM en 2000 puis en 2004 avec ces données, que j'ai vendu. Ceci pour dire qu'hors cette solution, il est quasiment impossible de faire un programme exécutable hors d'Access en claquant des doigts.
Pour les gens qui ne possèdent pas Access, on peut télécharger gratuitement sur le site Microsoft une routine Access qui permet (en principe) de l'exécuter sans le code source. Mais franchement, je ne sais pas trop comment et si ça fonctionne...
Note : si quelqu'un est intéressé par ce CD "Compositeurs français", je l'envoie contre le prix du port ! Attention il fonctionne très bien sous XP, pas du tout sous Vista et un peu mieux sous Windows 7 (avec des défauts). Windows 8 ?
2. Des personnes m'avaient demandé jadis la possibilité d'utiliser les données catalographiques de mon travail pour les mettre sur Internet. Je ne m'y suis naturellement pas opposé car tout ceci ne m'appartient absolument pas (seul le programme m'appartient) et il en est résulté le site Histoire du polar. Drôle de nom ma foi avec des listes et des listes qui ne sont pas liées comme sur mon travail. C'est mieux que rien pour ceux qui n'ont pas Access, cela donne un peu de grain à moudre, mais franchement... autant télécharger mon travail.
3. Pour cette mise à jour : trois mois de travail à cinq-six heures par jour, cinq mille cafés, une cinquantaine de cachets d'aspirine et une dizaine d'ampoules de collyre !
4. On m'a parfois "accusé" de n'être qu'un pilleur et de profiter du travail des autres... Les bras m'en sont tombés. Qu'est ce que la documentation sinon l'exploitation d'autres sources de documentation et ainsi de suite... Ça n'est tout de même pas parce que quelqu'un a écrit que tel auteur est né en telle année qu'on ne peut pas reprendre l'information ! Et mon travail sur le fonctionnement proprement dit de Polarbase, chez qui je l'aurais pompé ? Parce que ÇA c’est de la création pure et "protégée" ! Enfin, laissons grincher les grincheux... on s'en remet.
5. S'il vous plait, on ne se moque pas ! Les éditions Harlequin ont plusieurs collections policier/thriller et il n'est pas du rôle d'un documentaliste de trier ! De plus chez Harlequin se trouvent d'excellents auteurs (ou plutôt auteures). Eh oui. Lisez donc Tess Gerritsen, Alex Kava, Erica Spindler ou encore Gwen Hunter ou Heather Graham et vous verrez bien !
6. J'ai aussi bien connu ce problème Rue de Louvois (BN-MUSIQUE) où j'ai fait le relevé de centaines de milliers de fiches (carton) et où (du moins au début) j'ai eu plus de bâtons dans les roues que de facilitations.
7. Ah si : dans Polarbase !
8. Je n'ai pas pu trouver le N°1 de 2010, raté à sa parution et inexistant à la bibliothèque. Il faudra que je cherche dans d'autres bibliothèques à l'occasion de mes vacances, mais dès à présent, si quelqu'un possédait ce numéro, pourriez-vous me le faire parvenir. Ou une photocopie des pages "policiers". Merci d'avance.
9. Je l'avais fait pour des centaines de compositeurs du XIXe siècle. Cela m'avait coûté un bras (non, les deux) en port mais le résultat était à la hauteur puisqu'il m'a permis de confirmer ou d'infirmer bien des incertitudes sur ces sujets épineux. Et puis c'était souvent tellement bien écrit (à la plume, avec les pleins et les déliés).
10. Cela arrive sur des numéros du type 17878 ou l'on peut écrire 18787 sans moufter. Ce que les comptables appellent des "erreurs de 9" car les totaux réalisés avec ce type d'erreur provoquent dans les résultats un écart de 9 !


Liens : Tess Gerritsen | Norbert Spehner | Arthur Conan Doyle | Agatha Christie | Georges Simenon | Alibis

Par Julien Védrenne

Pied de page