Dépêche | Garde à vue n°5 : "Le polar dans l'Å“uvre d'Asimov", conférence de Jean-Pierre Andrevon et Jean-Pierre Fontana

C'est une Panerai Luminor Regatta. Cool, non ?
Jens Lapidus - Life Deluxe
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

dimanche 26 mai

Contenu

colloque-conférence

MAJ dimanche 26 mai

Garde à vue n°5 : "Le polar dans l'œuvre d'Asimov", conférence de Jean-Pierre Andrevon et Jean-Pierre Fontana
21/02/2013

Garde à vue n°5 :
L'association L'Amiral flottant, en marge des 48 heures du polar de Clermont-Ferrand, propose un nombre conséquent de gardes à vue afin de ponctuer l'année d'événements autour de la littérature policière. Voici déjà la cinquième avec pour focus l'auteur de science-fiction Isaac Asimov. Un long discours de l'association valant mieux qu'un piètre résumé de votre serviteur, voici ce qu'en dit L'Amiral flottant :

La cinquième Garde à vue de notre saison polar s'attachera à analyser l'importance et les particularités du genre policier dans l'œuvre du génial Isaac Asimov : ou comment science-fiction et polar peuvent s'entremêler intelligemment. Rendez-vous salle Georges Conchon le jeudi 21 février à 20 heures.
Isaac Asimov (1920-1992), écrivain américain d'origine russe, est l'un des plus grands auteurs de science-fiction du XXe siècle. Il a écrit de très nombreuses nouvelles à succès et s'est particulièrement fait remarquer pour ses deux cycles mondialement connus : la trilogie "Fondation" et les "Robots". Comme bon nombre d'écrivains anglo-saxons de l'époque, son style se caractérise par une grande simplicité (pour lui, seule doit primer l'intrigue), contrebalancée par une inventivité géniale, une indéniable portée philosophique et une passion marquée pour les histoires cérébrales et les questionnements scientifiques. Celui que l'on surnomme "le bon docteur" est ainsi à l'origine de nombreux ouvrages de vulgarisation scientifique et de grands concepts tels que la robotique et ses fameuses Trois Lois, et la psycho-histoire.
L'œuvre d'Asimov a reçu les plus grands prix de l'imaginaire de la planète tout au long du siècle (prix Hugo, Locus et Nebula) et continue aujourd'hui à être avidement lue et encensée.

Robots, t.3 : Les Cavernes d'acier (1956)
"Les Robots" est l'un des deux cycles reconnus d'Isaac Asimov. Étalée sur plusieurs millénaires, l'histoire vient à rebours de la plupart des textes de SF de l'époque, avec leurs machines destructrices ennemies de l'Humanité. Ici, l'auteur présente un univers où les robots sont au service de l'Homme, leur existence régie par trois lois fondamentales et inviolables qui révèlent néanmoins très vite leurs failles.
Les Cavernes d'acier, troisième tome du cycle, possède la particularité d'être centré sur une intrigue policière : un inspecteur, Elijah Baley, mène une enquête très spéciale sur un assassinat ayant le pouvoir de rompre la paix fragile entre Spaciens et Terriens, aidé dans sa tâche par un robot humanoïde.

Les Veufs noirs (2010)
Ce recueil réunit la quasi-intégralité des nouvelles policières écrites par Isaac Asimov de 1974 à 1990. En effet, en véritable féru d'histoires cérébrales, Asimov a imaginé un groupe d'amis nommé "les veufs noirs" se réunissant régulièrement au cours de dîners qui deviennent invariablement le théâtre d'une enquête visant à élucider une énigme qui obsède l'un des invités. Asimov y déploie un admirable panel d'astuces de logique et une fine précision de détails au sein d'intrigues aussi diverses que passionnantes. Enquêteur n°1 : Jean-Pierre Andrevon
Jean-Pierre Andrevon est un écrivain de science-fiction français né en 1937. Tour à tour journaliste (il participe à la revue Fiction jusqu'à son arrêt en 1989), peintre, cinéaste, auteur-compositeur-interprète, il publie son premier roman Les Hommes-machines contre Gandahar (adapté à l'écran par René Laloux) en 1969. Il a reçu plusieurs prix littéraires, dont le prix de la science-fiction pour la jeunesse avec La Fée et le géomètre et le Grand Prix de la science-fiction française avec Sukran.
Jean-Pierre Andrevon a toujours aujourd'hui une actualité littéraire bien remplie : outre la parution d'un recueil de micro-nouvelles fantastiques, Nouvelles de poche – 528 récits minuscules aux éditions La Clef d'Argent, l'auteur prépare un deuxième recueil (66 synopsis, prévu pour mai 2013 chez La Clef d'Argent) ainsi qu'un florilège de ses meilleures nouvelles aux éditions du Bélial. Il travaille également à l'écriture d'un polar (Neuf morts par quelques nuits d'hiver) et d'un titanesque dictionnaire encyclopédique, Cent ans et plus de cinéma fantastique et de science-fiction (1800 pages et dix ans de travail !), inédit dans le genre, qui vient de séduire l'éditeur Rouge profond.

Enquêteur n°2 : Jean-Pierre Fontana
Jean-Pierre Fontana est un écrivain puy-dômois de science-fiction, né en 1939. Connu sous le pseudonyme de Guy Scovel, il s'impose comme un ardent défenseur et promoteur de la science-fiction en France : organisation à Clermont-Ferrand d'un Festival de la Science-fiction dès 1970, de la Première Convention Française de Science-fiction en 1974, du Festival International de l'Imaginaire en 1988... Il collabore également à la revue L'Écran fantastique, est rédacteur en chef de la revue Lunatique et a lancé en 2011 un fanzine web, Mercury. Son investissement pour la promotion des genres de l'imaginaire en France lui a valu le Prix Cyrano en 2006.
Sur le plan littéraire, Jean-Pierre Fontana a publié une quarantaine de nouvelles dans de très nombreuses revues de SF en Europe à partir de 1964, ainsi que de nombreux romans et anthologies. En juin 2012 est paru, aux éditions de L'Armada, le premier recueil couronnant ses talents de nouvelliste, avec pas moins de seize nouvelles compilées : Souvenirs de demain.

Garde à vue n°5 : "Le polar dans l'œuvre d'Asimov", conférence de Jean-Pierre Andrevon et Jean-Pierre Fontana. Jeudi 21 février à 20 heures - Salle Georges Conchon - 3, rue léo Lagrange - 63000 Clermont-Ferrand


Liens : Jean-Pierre Andrevon | Les 48 heures du polar de Clermont-Ferrand

Par Julien Védrenne

Pied de page