Dépêche | Bal tragique à la Bastoche  : acte XVII

Nous sommes de gentils gamins, n'est-ce pas ? ironisa le garçon. (D'un gloussement les autres l'approuvèrent.) Puisque nous sommes bien élevés, je suis d'avis d'offrir un cadeau de bienvenue aux trois gugusses qui veulent dévaliser notre magasin préféré.
Aurélien Loncke - La Bande à Grimme et la Sorcière du Palais-Bonbon
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Guerre est une ruse
Frédéric Paulin retrace avec intelligence l'histoire violente de l'Algérie entre 1992 et 1995, un...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

mercredi 20 mars

Contenu

auteur

MAJ mercredi 20 mars

Bal tragique à la Bastoche  : acte XVII
26/01/2013

Bal tragique à la Bastoche  : acte XVII
Dix-septième épisode, mais second volet des confessions de Fernande à Paul, son samaritain. Et la vie de noire apparait rose sous le soleil d'Alger, loin des prostituées et plus proche de l'embourgeoisement. Seulement, des rêves à la réalité il y a plus d'une case, et parmi celles-ci, Justin, le maquereau délaissé et revanchard. Et puis, l'on est en pleine tragédie, et elle ne laisse que très peu de place à cette littérature sentimentale. Malgré quelques incohérences de scénario, l'on se prend à se demander quel chemin de traverse va bien devoir arpenter Fernande, qui se transforme pour le coup en personnage au vain destin à la Eugène Sue dans Les Mystères de Paris.

Bal tragique à la Bastoche, une enquête d'Émile Laplume : Fernande se confie (2)


Liens : Pierre Mazet | Eugène Sue

Par Julien Védrenne

Pied de page