k-libre - auteur - Pierre Véry

En fermant les yeux, Alice imaginait les pulsations régulières qui faisaient vibrer la bâtisse, le tic-tac hypnotique du babillard et le souffle grave des grains tombant en pluie de l'auget dans l'œillard pour y être réduits en farine entre les deux énormes disques de pierre. Même l'odeur complexe de cuir, de bois, de métal et de poussière de céréale semblait s'infiltrer dans ses narines. D'où lui venait cette connaissance, alors que le moulin ne fonctionnait plus lorsqu'Ada, sa propre mère était née ?
Diego Arrabal - Alice doit mourir
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Cité sous les cendres
Dix ans ont passé depuis que Danny Ryan et son fils ont dû fuir Providence et la vengeance d'une fami...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

samedi 15 juin

Contenu

Pierre Véry

MAJ vendredi 22 janvier 2010
© D. R.

Biographie Pierre Véry


Naissance à Bellon le 17 novembre 1900.
Mort à Paris le 12 octobre 1960.
Né dans un milieu rural, dans une famille très vite mono-parentale - sa mère meurt lorsqu'il n'a que treize ans - Pierre Véry entre au séminaire de Sainte-Marie, à Meaux, le temps de créer la société secrète des Chiche-Capon dont le but hautement séditieux est de se rendre aux États-Unis ! À Paris, où son père, ancien professeur de mathématiques et maire, vient de monter un magasin d'étoffe, il fait la rencontre de Pierre Béarn. Ensemble, ils rêvent d'être coureurs cyclistes puis champions de billards. En 1922, Pierre Véry alors à Marseille, embarque pour l'Afrique du Nord. Aventure rapide. Deux ans plus tard, de retour à Paris, avec son père, il ouvre une librairie qu'il revendra en 1932 à Pierre Béarn.
C'est en 1929 que parait Pont égaré, son premier roman qui fait suite à de nombreuses publications de nouvelles dans des revues. Le roman est remarqué jusqu'à être présent sur les listes du Renaudot et du Fémina. Mais cela ne satisfait pas un Pierre Véry qui commence à écrire des pastiches de romans policiers anglais. Il décroche le Prix du roman d'aventure en 1930 pour Le Testament de Basil Crookes. En 1938, le public le découvre avec l'adaptation cinématographique d'un de ses romans paru,lui, en 1935, Les Disparus de Saint-Agyl. Son univers onirique où la peur s'insinue en fait un des maîtres du genre n'hésitant pas à s'expatrier en d'autres supports. À l'instar de ces romanciers britanniques qu'il a pastiché au début de sa carrière, Pierre Véry se lance dans des feuilletons radiophoniques après-guerre pour les émission "Fais divers" et "Les Maîtres du mystère" avant de s'éteindre soudainement d'une crise cardiaque en 1960.


Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site



publicité

Pied de page