k-libre - auteur - Boris Akounine

Nous avons appris par l'évêché que le vicomte en titre, un ancien moine défroqué, est couvert de dettes. Il serait prêt à vendre ses droits sur la vicomté contre vingt mille sous d'or.
Jean d'Aillon - Marseille, 1198
Couverture du livre coup de coeur

Coup de coeur

La Tempête qui vient
Le titre de ce nouveau roman de James Ellroy, par ailleurs deuxième volet du "Second quatuor de Los Angel...
... En savoir plus

Identifiez-vous

Inscription
Mot de passe perdu ?

vendredi 22 novembre

Contenu

Boris Akounine

MAJ jeudi 14 janvier 2010
© Jérôme da Cunha

Biographie Boris Akounine


Naissance le 20 mai 1952.
Boris Akounine, de son vrai nom Grigori Chalvovitch Tchkhartichvili, né d'un père géorgien et d'une mère russe, a suivi des études supérieures à l’Institut des pays d'Asie et d'Afrique (département d'histoire et de philologie) de l'université de Moscou, d'où il sort diplômé en 1979. Parallèlement, il y étudie le japonais, qu'il perfectionne pendant un an à l'université de Tokai, au Japon.
Dès 1979, il collabore à la revue Rousskij Iazyk (La langue russe), puis, à partir de 1986, il entre à Inostannaïa Literatoura (Littérature étrangère), dont il devient rédacteur en chef adjoint en 1993. Il a réalisé de nombreuses traductions de l'anglais et du japonais (en particulier des œuvres de Mishima et d'Inoué). En 1996, il commence d'ailleurs à superviser la publication d'une anthologie en vingt volumes consacrée à la littérature japonaise.
En 1999, il publie un essai conséquent intitulé L'Écrivain et le suicide. C'est, selon l'auteur, pour se reposer de ce travail long et "démoralisant" qu'il décide d'écrire un roman policier grand public.
Sous le pseudonyme de Boris Akounine il fait paraître Azazel en avril 1998. Il relate les aventures du jeune Eraste Pétrovitch Fandorine en 1876, à Moscou, au sein de la police secrète. Ce héros s’impose d’emblée et le public réclame d’autres enquêtes, ce qui oblige l’auteur à se consacrer entièrement à l’écriture en octobre 2000.
Depuis, il a conçu une nouvelle série, se déroulant à la fin du XIXe, avec Pélagie, une nonne, pour héroïne. Il a fait paraître également un nouveau cycle, qui se situe à l'époque contemporaine et dont le héros n'est autre que le petit-fils d'Eraste Pétrovitch Fandorine.



site : http://www.akunin.ru

Bibliographie*

Romancier :

* Bibliographie actuellement recensée sur le site

Boris Akounine est arrivé comme un boulet de canon dans l’univers du roman policier avec Eraste Fandorine, une sorte de dandy, un Sherlock Holmes exerçant son talent dans la Russie tsariste de la fin ...

Pied de page